Vous consultez :
Question Avenir du VTC : Activité en berne, doit-on s'accrocher ou raccrocher...??


Question Avenir du VTC : Activité en berne, doit-on s'accrocher ou raccrocher...??


Kuikui

Maître Zoneur
MODO
VTC
UBER
MARCEL
1 Novembre 2016
4 364
5 861
Localité
Paris
Bon a vous ecouter, majoration rouge ecarlate dès le 1er janvier 2021
 
  • Haha
  • J'aime
Réactions: 4 utilisateurs


Habs

Maître Zoneur
18 Mai 2016
2 238
2 891
Localité
Paris
A vous lire j'ai l'impression que la situation vient du covid mais avant ça le métier était déjà mort. Perso hormis une voiture que j'ai pas beaucoup eu le temps de conduire pour mes intérêts personnels ainsi que du carburant, une assurance et quelques repas qui ne sortaient pas de ma poche je n'ai jamais rien tiré de cette activité. Heureusement que j'avais des droits pôle emploi jusqu'à ce que je reprenne un job principal.
 
  • J'aime
  • Vrai
  • Wouah
Réactions: 2 utilisateurs


fourmie

Zoneur Averti
VTC
16 Novembre 2015
608
575
Localité
Paris
Les signaux été déjà dans le rouge avant la crise du covid, manque de travail, chiffre en net baisse etc...
Ça aurais du mettre la puce a l'oreille pour beaucoup d'entre nous en voyant que le métier se dégradé !

Combien d'entre nous avant le covid se plaignait que le métier devenais dure fiancierement a cause des prix des courses?
C'est a ce moment la qu'il aurais fallut réagir en essayant de voir si l'herbe est plus verte ailleurs.

Aujourd'hui la crise est présente, les entreprises sont en difficultés au point ou elles ne recrute que très peu car elles ne voient aucune perspective dans le futur.

Si je peut donner mon conseil pour ceux et celle qui souhaite arrêtez :
Chercher une formation qualifiante dans un domaine ou le recrutement est beaucoup demandé. Ou bien postuler à des annonces, ya des secteurs d'activité qui sont pas totalement impacté par la crise et qui recrute actuellement .

De vous à moi ne nous voilons pas la face, le metier de VTC est mort et sa reprendra plus comme avant.
Et je le voient également sur des groupes whatssap ya plus de courses comme avant en privé , c'est quand même annonciateur que l'activité est a l'arrêt..

Si ça peut intéresser certains voici une annonce que j'avais reçu ya quelques jours.

Bon courage a tous

Le Greta en partenariat avec Le Conseil Régional d'Ile de France et Pôle Emploi, vous propose la formation « Titre Professionnel Concepteur (trice) et Développeur/ Développeuse d'Applications »,qui se déroulera au Lycée des Métiers de l'hôtellerie et du Tourisme de Guyancourt du 9 novembre 2020 au 9 juillet 2021.

La 1ère session de recrutement aura lieu le jeudi 1er octobre de 9h00 à 13h00 (réunion d'information+ tests).

Pour postuler, les pré-requis sont :


  • Bac+2 ou équivalent issu de préférence de filière scientifique ou technique ou expérience professionnelle dans le développement informatique
  • Pratique courante recommandée de l'ordinateur, des smartphones et tablettes tactiles ainsi que de leurs outils (outils des systèmes d'exploitation, bureautique et internet)
  • Pratique de l'anglais à l'oral et à l'écrit
  • La connaissance des bases de données et/ou d'un langage informatique est un plus.


Si vous êtes intéressé(e) par cette formation, merci d' envoyer impérativement un CV et une lettre de motivation avant la réunion à marlene.moreau@ac-versailles.fr
tu as bien résumé la situation et si tu regarde les messages de il ya 6 mois sur le forum, tu verra que les user ce plaignez déjà que le métier est mort , je pense que beaucoup de personnes vivent dans l espoir mais dans la vie il faut être réactif quand tu sent sa va pas , tu fait autre chose et tu anticipe et de toute façon avec les nouveaux chauffeurs qui connaissent que c est prix au forfait et que il ya pas de réajustement alor la il aura beaucoup de chauffeurs qui pourront plus suivre et ces même chauffeurs seront remplacés par d autre chauffeurs qui connaîtront des prix plus bas mais vue que il connaisse que c est prix il penseront que c est les prix lol c est une histoire Sans fin .
 
  • J'aime
  • Vrai
Réactions: 7 utilisateurs


driverzonard

« Je fais ma part... »
VTC
UBER
KAPTEN
12 Décembre 2019
1 908
2 809
Localité
Paris
Bon a vous ecouter, majoration rouge ecarlate dès le 1er janvier 2021
Tu oublies l’habituel turnover. Il y’a foule aux examens et ça se bouscule aux portes de la CMA. Les départs anticipés vont juste faire en sorte que la situation ne se corse plus. Certains pensent que c’est toujours la ruée vers l’or et ne vont pas tarder à venir grossir les rangs... :rolleyes:
A vous lire j'ai l'impression que la situation vient du covid mais avant ça le métier était déjà mort.
Le COVID a accentué une situation déjà fragilisée par une tarification légère. Cela restait malgré tout tenable en optimisant bien ses charges et en optant pour les bons choix (structure juridique, véhicule). On arrivait ainsi à tirer son épingle du jeu.

Aujourd’hui c’est différent. Les demandes ont fortement baissées et les faibles marges bénéficiaires doivent être compensées par un volume de courses. Et si ce n’est pas le cas, on risque d’être asphyxié par les charges. C’est un peu ce qui se passe :weary_face:
 
  • J'aime
  • Vrai
Réactions: 5 utilisateurs


UberKiller93z

Zoneur Vérifié
VTC
UBER
HEETCH
25 Septembre 2019
155
233
Localité
Paris
Le COVID a accentué comme tu as dit driverzonard @driverzonard

Le métier était mort y’a 6 mois , parce que ça sonnait mais pour des 6€ aujourd’hui mm pour des 6€ ça sonne pas , par exemple j’ai fait plusieurs fois aujourd’hui paris du sud vers le nord et ça sonne que très rarement. 30 minutes sans courses/1 heure sans course ça n’arrivait jamais avant et ce même dans le fin fond du 60 !

Deja pour répondre à la question du topic , il faut différencier ceux qui font ça à plein temps et ceux qui font ça les weekends. Le mec qui fait ça les weekends et a mi temps verra toujours du benef la preuve les réponses dans ce topic. Ceux qui comme moi font cette activité à plein temps savent que les carottes sont cuites , qu’il est temps de quitter le navire , de raccrocher les crampons..
C’est pas viable je sors d’une journée 10hr pour 140€ donc 14€ brut de l’heure et c’est un samedi en plus pas un jeudi NAN NAN un SAMEDI

Et merci Raz @Raz du conseil c’est ce que je vais faire me former InshaAllah

Fin du FDS , fin du GAME
 
  • J'aime
  • Vrai
Réactions: 2 utilisateurs


Rashback

Zoneur Vérifié
VTC
UBER
5 Décembre 2018
127
170
Localité
Paris
driverzonard @driverzonard je jette la pierre sur personne, l'étude de marché tu la fait pr savoir a quoi t'attendre pr préparer une solution de repli ou une solution qui te permet de vivre avec le minimum en incluant tes charges fixes le temps que ça passe.
 
  • Vrai
  • Utile
  • J'aime
Réactions: 2 utilisateurs


Elisa

Zoneur amateur
VTC
CAPA
UBER
LECAB
MY SAM
21 Juillet 2020
63
74
Localité
Paris
Salut à tous et que la paix soit sur vous,

La question en titre est celle que beaucoup parmi nous doivent ou devraient se poser. Il y'a l'avant COVID : les demandes foisonnaient, les CA étaient corrects et réguliers et tous les chauffeurs travaillaient avec des revenus assez homogènes.

Aujourd'hui la situation a beaucoup changé et s'est fortement dégradée. Les revenus sont aléatoires, incertains et rendraient sceptiques les plus optimistes d'entres nous.

L'avenir n'a pas pas l'air plus joyeux : le COVID semble s'inviter pour une saison 2, les clients n'ont pas repris leurs habitudes et le moral semble être au plus bas...

Faut-il s'armer de patience ou jeter l'éponge ??

En ce qui me concerne, si les CA restent inchangés et que je ne récupère pas 70 à 80% des chiffres d'avant COVID, je ne me vois pas finir l'année en professionnel du bitume...
Bonjour à tous,
Certains vont me traiter de prétentieuse, pour d'autres je donnerai peut-être des idées.
Moi-même pour le mois d'août, j'ai été surprise de voir, lorsque j'ai fait ma déclaration de TVA (moi-même) que mon CA d'août 2020 a été inférieur "que" de 28,4%.
Je pense hélas que la perte sera plus lourde en septembre car l'an dernier j'avais vraiment cartonné.
L'avantage de faire soi-même ses déclarations de TVA et de faire ses comptes de façon draconienne au moins chaque fin de semaine est d'avoir une vue sur les recettes et les dépenses et au besoin de faire des économies sur certains postes quand c'est possible.
J'ai donc compensé, en partie, la perte du CA par des économies sur des postes non urgents, ce qui m'a permis de remonter ma trésorerie en vue des temps difficiles qui se profilent à l'horizon.
J'ai, depuis 2017, été bien inspirée de me faire un portefeuille de bons clients, grâce à un travail acharné de qualité et une disponibilité sans faille.
Je considère qu'un chef d'entreprise même de VTC qui est une entreprise comme une autre si on la mène en tant que telle, se doit de travailler au maximum sans compter ses heures, sans attendre qu'une manne venue dont on ne sait où, tombe, quitte à ne pas prendre de vacances et tout le monde sait que le but d'une entreprise est de gagner de l'argent bien avant son gestionnaire. Ex: pour les SASU en l'occurrence, pour que le chef d'entreprise puisse percevoir des dividendes, il faut que l'entreprise fasse des bénéfices, le montant des bénéfices n'étant pas égal au montant de la trésorerie et pour que cette entreprise fasse des bénéfices, le chef d'entreprise se doit de lui en donner les moyens. L'argent de votre entreprise n'est pas votre argent, si vous piochez dans la caisse, vous risquez d'être condamné pour abus de biens sociaux. Combien de chefs d'entreprise ne prennent jamais de vacances?
J'ai été abasourdie de constater que nombre de chauffeurs VTC étaient partis en vacances au moment où le travail reprenait, après être restés chez eux pendant près de 3 mois. Eh les mecs, vous n'êtes pas salarié pour attendre vos vacances!
Comme je l'ai déjà dit, j'ai toujours travaillé pendant le confinement, j'ai toujours répondu présente pour tous les clients qui m'ont sollicitée le matin de bonne heure ou le soir tard parce qu'ils n'avaient plus de train ou autre.
Tout cela a payé même si mes clients fidèles ne peuvent plus voyager. Malgré tout, ils me font travailler même pour des petites courses. Je préfère gagner 15€ pour faire 5 kms, distance d'approche comprise, que 35€ avec une plateforme pour aller à l'aéroport et revenir à vide ou attendre pendant des heures.
Il n'y a pas qu'UBER dans la vie mais UBER sert à rentabiliser les distances d'approche lors de réservation perso ou avec d'autres plateformes. Pour moi UBER est un complément car il a un bon volume de clientèle et n'est rentable qu'à la condition de ne pas faire de faux kilomètres.
Qui fait le ratio de son CA hebdomadaire au km? Qui travaillant avec plusieurs plateformes calcule la moyenne par course avec tel ou tel sur la semaine? A ma connaissance, je suis l'une de rares.
Je n'ai eu droit à rien mais je n'attendais rien. Gardez à l'esprit que ce que vous donne l'état d'une main, il le reprend de l'autre. Toutes les subventions viendront en déduction de vos bénéfices si bénéfices il y a, ou vont accroitre votre déficit. Comment ensuite emprunter pour acheter une nouvelle voiture ou comment avoir une LLD en présentant un compte de résultat déficitaire? A moins de recapitaliser... ou de faire le lit des plateformes, surtout avec UBER qui voudrait nous mettre à l'électrique en 21.
A mon sens, le métier de VTC peut perdurer et faire vivre son homme (ou femme) SI on fait de la qualité, car pour les autres les plateformes low-cost vont pulluler jusqu'au JO mais les chauffeurs ne gagneront rien, SI on a eu l'intelligence de se faire une bonne clientèle exigeante mais qui paye bien au lieu de compter QUE sur les plateformes qui seront de plus en plus gourmandes et qui permettront de vous tracer, bref SI on se conduit en chef d'entreprise et qu'on sait mener sa barque.
Personnellement, je pense à changer de voiture courant 21 mais ayant un autre projet après le VTC, ce véhicule ne sera pas électrique. Donc tant pis pour UBER car en province, je ne vois pas comment on pourra recharger sans perte de temps mais j'observe qu'il compte se remplir les poches en vous alléchant avec une recharge peu chère en signant des partenariats avec des sociétés qui commercialisent des bornes, jusqu'à ce que vous soyez une majorité à ne plus avoir le choix. Il faut savoir qu'aujourd'hui, d'après un magazine spécialisé de voiture, la recharge coûte plus chère qu'un plein de carburant. Fini les recharges d'une heure pour 1€. Cette écologie là, je m'en tape...la preuve aucun avantage pour ceux qui ont déjà des hybrides ou leur propre véhicule électrique et les 3cts par kms en plus, c'est carrément faire l'aumône comme si on était des clochards.
Bonne nuit à tous et bon courage pour la suite
Salut à tous et que la paix soit sur vous,

La question en titre est celle que beaucoup parmi nous doivent ou devraient se poser. Il y'a l'avant COVID : les demandes foisonnaient, les CA étaient corrects et réguliers et tous les chauffeurs travaillaient avec des revenus assez homogènes.

Aujourd'hui la situation a beaucoup changé et s'est fortement dégradée. Les revenus sont aléatoires, incertains et rendraient sceptiques les plus optimistes d'entres nous.

L'avenir n'a pas pas l'air plus joyeux : le COVID semble s'inviter pour une saison 2, les clients n'ont pas repris leurs habitudes et le moral semble être au plus bas...

Faut-il s'armer de patience ou jeter l'éponge ??

En ce qui me concerne, si les CA restent inchangés et que je ne récupère pas 70 à 80% des chiffres d'avant COVID, je ne me vois pas finir l'année en professionnel du bitume...
Messages Fusionnés

Voilà un sujet très sensible que tu amènes Driverzonard 👍
Comme tu le soulignes, aujourd’hui il est difficile de se projeter dans ce métier. Le spectre du COVID 19 refait surface et les restrictions du gouvernement n’augurent rien de bon.
A titre perso, je suis inquiet. J'attends ma carte professionnelle et m’appète à créer une SASU mais ... la visibilité est très floue.
Le ressenti des chauffeurs sur le terrain à mon avis est un indicateur fort et ça va peser sur mes prochaines décisions.
Je reste sur mes gardes et espère un regain d'activité malgré tout
;)
Je suis entièrement d'accord sur l'opacité de l'avenir. C'est bien la difficulté. J'ai toujours eu un plan A et un plan B. Aujourd'hui, je n'ai plus de plan et je navigue à vue. Néanmoins, je ne baisse pas les bras. Je pars en province où j'aurai moins de frais pour un CA similaire (j'ai déjà fait des tests sur 2 villes non balnéaires cet été) et moins de contraintes à tous les niveaux et je restructure l'activité en diversifiant.
Messages Fusionnés

A vous lire j'ai l'impression que la situation vient du covid mais avant ça le métier était déjà mort. Perso hormis une voiture que j'ai pas beaucoup eu le temps de conduire pour mes intérêts personnels ainsi que du carburant, une assurance et quelques repas qui ne sortaient pas de ma poche je n'ai jamais rien tiré de cette activité. Heureusement que j'avais des droits pôle emploi jusqu'à ce que je reprenne un job principal.
Je suppose que tu parles pour Paris car je suis d'accord que la situation a commencé à se dégrader depuis mi 2018, si je compare à 2017 et depuis c'est de pire en pire. Le Covid n'a fait qu'empirer la situation. Néanmoins, il est vrai que pour un jeune qui vit seul dont c'est le seul revenu et qui donc doit payer des charges sociales, j'ai un peu de mal à voir comment c'est possible, surtout s'il ne travaille qu'avec UBER.
 
Dernière édition:
  • J'aime
  • Vrai
Réactions: 6 utilisateurs


driverzonard

« Je fais ma part... »
VTC
UBER
KAPTEN
12 Décembre 2019
1 908
2 809
Localité
Paris
Elisa @Elisa

Ton post est instructif sur plusieurs niveaux et je te rejoins en grande partie. Par contre sur le CA que tu annonces, tu nous donnes une vision étriquée de ton activité. Le mois d’août que tu avances n’est pas suffisant pour être représentatif.

Un bilan annuel sera plus pertinent et proposera une meilleure vue pour une comparaison de l’activité. L’année n’étant pas terminée on peut prendre la moyenne des 9 premiers mois de 2019 et les mettre comparaison des 9 mois écoulés de 2020. Ce sera ainsi plus parlant a mon sens.

Quand à ceux qui travaillent en exclusivité avec les applis, ce sont souvent des choix adaptés à des objectifs. Ceux qui agissent de la sorte ne se projettent pas dans l’activité de VTC sur la durée. Il est plus pratique (géolocalisation et envoi du client le plus proche) et plus facile (pas de démarchage clients) de travailler en appli que faire une clientèle privée, lorsque l’on est « furtif » sur le terrain.

Pénétrer un marché, démarcher, fidéliser sont des choix qui sont payants sur du long terme, mais n’ont aucun intérêt pour celui qui retourne le sablier lorsqu’il commence son activité.

Pourquoi se compliquer à se constituer une clientèle, pour les laisser sur le chemin l’année suivante ??

Ce sont quelques précisions pour t’exposer ma vision après avoir attentivement lu la tienne :)

Bonne nuit/soirée selon la situation de chacun.
 
  • J'aime
Réactions: 2 utilisateurs


Elisa

Zoneur amateur
VTC
CAPA
UBER
LECAB
MY SAM
21 Juillet 2020
63
74
Localité
Paris
Tu oublies l’habituel turnover. Il y’a foule aux examens et ça se bouscule aux portes de la CMA. Les départs anticipés vont juste faire en sorte que la situation ne se corse plus. Certains pensent que c’est toujours la ruée vers l’or et ne vont pas tarder à venir grossir les rangs... :rolleyes:

Le COVID a accentué une situation déjà fragilisée par une tarification légère. Cela restait malgré tout tenable en optimisant bien ses charges et en optant pour les bons choix (structure juridique, véhicule). On arrivait ainsi à tirer son épingle du jeu.

Aujourd’hui c’est différent. Les demandes ont fortement baissées et les faibles marges bénéficiaires doivent être compensées par un volume de courses. Et si ce n’est pas le cas, on risque d’être asphyxié par les charges. C’est un peu ce qui se passe :weary_face:
A Paris, est-ce seulement les prix qui étaient en cause de la descente du CA? Personnellement j'en doute, même s'ils mériteraient d'être relevés. Néanmoins, cela est contournable sans passer par les plateformes qui ne devraient être là que pour boucher les trous, non en cassant les prix ou en faisant des cadeaux comme j'ai déjà lu. Pour moi, le problème vient plutôt des contraintes de circulation car là où je faisais 20 bonnes courses dans une journée de travail, je n'en fais plus que péniblement 10 quand j'ai bien travaillé. Pendant les grèves de décembre, les prix fortement majorés ne parvenaient pas à combler le déficit quand on ne pouvait faire que 4 à 6 courses par jour. La folie de Hidalgo a atteint son but, nous tuer. Même lorsque les clients étaient là, on ne pouvait tous les satisfaire puisqu'on ne pouvait circuler. Mais certains de vous ont continué à voter pour cette folle. Je ne vote pas à Paris et j'avais dit que si elle était réélue, je partais car je voyais le massacre, plus que quelques jours. Le plus dur reste à venir quand elle va entamer tous ses prochains travaux, ça recommence doucement mais sûrement.
Messages Fusionnés

Elisa @Elisa

Ton post est instructif sur plusieurs niveaux et je te rejoins en grande partie. Par contre sur le CA que tu annonces, tu nous donnes une vision étriquée de ton activité. Le mois d’août que tu avances n’est pas suffisant pour être représentatif.

Un bilan annuel sera plus pertinent et proposera une meilleure vue pour une comparaison de l’activité. L’année n’étant pas terminée on peut prendre la moyenne des 9 premiers mois de 2019 et les mettre comparaison des 9 mois écoulés de 2020. Ce sera ainsi plus parlant a mon sens.

Quand à ceux qui travaillent en exclusivité avec les applis, ce sont souvent des choix adaptés à des objectifs. Ceux qui agissent de la sorte ne se projettent pas dans l’activité de VTC sur la durée. Il est plus pratique (géolocalisation et envoi du client le plus proche) et plus facile (pas de démarchage clients) de travailler en appli que faire une clientèle privée, lorsque l’on est « furtif » sur le terrain.

Pénétrer un marché, démarcher, fidéliser sont des choix qui sont payants sur du long terme, mais n’ont aucun intérêt pour celui qui retourne le sablier lorsqu’il commence son activité.

Pourquoi se compliquer à se constituer une clientèle, pour les laisser sur le chemin l’année suivante ??

Ce sont quelques précisions pour t’exposer ma vision après avoir attentivement lu la tienne :)

Bonne nuit/soirée selon la situation de chacun.
Je vais tenter quelques éclaircissements. Tout d'abord, mon exercice ne correspond pas à l'année civile et je pourrais t'en dire plus d'ici 2 mois car je termine mon exercice fin septembre. Ceci dit, déjà depuis octobre 2019, le CA commençait à plonger par rapport à 2018 et encore plus si je compare à 2017. Comme quoi le Covid n'est pas seul responsable.
Est-ce que ceux qui travaillent uniquement avec les applis font des choix ou n'est-ce pas une solution de facilité?
Tout le monde ne peut pas être chef d'entreprise. La plupart se considère comme des salariés qui auraient des horaires à la carte, d'où les pleurnicheries. Combien de fois ai-je proposé des courses en direct à des chauffeurs? soit pour me véhiculer quand je voulais sortir ou prendre un train, soit parce que j'ai parfois 2 ou 3 courses dans le même créneau horaire? Lorsque je demandais le prix, ils ne savaient pas, beaucoup sont incapables de faire des devis et quand ils savent calculer une TVA ou bien ils ne veulent pas ou ne savent pas faire une facture et n'ont pas de SumUp... Bref... Chacun mène sa barque comme il l'entend, mais si on n'a pas le nécessaire pour travailler, c'est compliqué.
Dans ma ville de province, j'ai récupéré un client qui ne trouvait pas de taxi qui accepte les cartes AMEX, grâce à mon site.
Pour ce qui est de l'envoi du client au chauffeur le plus proche, cela reste à voir...Ce fut vrai, mais c'était avant. Les plateformes justement, sont intéressantes pour se former au métier, pour faire du chiffre tant que l'on n'a pas sa clientèle, pour rentabiliser les distances d'approches sur les réservations à l'avance ou perso ou pour combler les creux. Tout n'est pas à jeter.
Je ne vois pas où c'est se compliquer la vie que de se constituer une clientèle, en revanche j'en vois le bénéfice encore plus aujourd'hui. Jamais je n'ai vraiment cherché un client sauf à proposer mes services dans mon immeuble et mon quartier. Ma propre clientèle s'est faite par le bouche à oreille ou par mon site internet. Certains me sont fidèles depuis 3 ans. Avant le confinement 40% de mon CA étaient des clients directs. Un client qui me demande ma carte, je la lui donne et je le préviens que je ne concurrence pas la plateforme sur le prix. Je peux être parfois plus chère, parfois moins. Tout a ses avantages et ses inconvénients mais certains clients trouvent des avantages à avoir toujours le même chauffeur.
Pour celui qui travaille occasionnellement, forcément il n'a aucun intérêt à se faire une clientèle, je me demande si ce n'est pas une majorité.
A plus...
 
Dernière édition:
  • J'aime
Réactions: 2 utilisateurs


Naro

Zoneur Vérifié
VTC
UBER
22 Mai 2020
167
240
Localité
Toulouse
Je peux dire que j’ai un peu d’expérience dans le métier et je fais du Uber depuis 1an et demie environs ..vous n’imaginez pas le bonheur pour moi d’être libre de mes horaires et ne pas être à la merci de mes clients.. Il faut le savoir et surtout l’avoir vécu..rouler des heures par jour et ce pendant des années n’est pas anodin pour notre santee alors quand en plus on ne maîtrise pas son temps de récupération et qu’on ajoute à ça le stress lié à l’éventuelle perte de ces fameux clients privés .. on met un pied dans la tombe avant l’heure croyez moi la rupture d’anévrisme ou la crise cardiaque vous guète avant 50ans et j’en ai eu la preuve donc merci mais pas pour moi j’ai suffisamment donné. En plus j’ai bientôt 40 alors pas de blague..
Autant j’exècre Uber pour sa gourmandise, sa fourberie et son manque de transparence autant je les bénis d’exister au moins pour cette raison..
D’ailleurs je ne partage pas forcément votre pessimisme même si il est plus que justifié.. En ce moment j’arrive à faire en moyenne 400€ avec eux juste en bossant le week-end car j’avoue je me considère comme un bon feneant et j’assume complètement.. chef d’entreprise ?!? Mouai.. je vous laisse ça pas de soucis.. Bref en toute transparence moi mes charges c’est 250€ de crédit voiture 120 d’assurance 250€ d’essence 50€ de kebab mdrr et comme je ne touche aucunes aides de l’état depuis le début du covid et que je cotise depuis 2011 je suis une autruche qui a le c.. propre..😉 (pr Helia)
Tout ça pour dire vu la masse de clients qu’ils ont et la notoriété, vu l’activité en pleine crise, notamment nocturne (qui persistera à ttes les crises) je reste confiant pour l’avenir..Ce n’est qu’une question de temps.. la seule chose c’est le ratio de chauffeurs qui peux poser problème.. le gâteau est plus petit donc moins de part, 😅logique..
Même avec des prix au ras des pâquerettes il ne peuvent pas se passer d’un minimum de standing donc ils ont pas le choix ils égrènent et je suis prêt à parier que leur tarif remonterons après la crise.. Pour moi il faut tenir mais ce n’est que mon avis. A bon entendeur ✌
Messages Fusionnés

Je peux dire que j’ai un peu d’expérience dans le métier et je fais du Uber depuis 1an et demie environs ..vous n’imaginez pas le bonheur pour moi d’être libre de mes horaires et ne pas être à la merci de mes clients.. Il faut le savoir et surtout l’avoir vécu..rouler des heures par jour et ce pendant des années n’est pas anodin pour notre santee alors quand en plus on ne maîtrise pas son temps de récupération et qu’on ajoute à ça le stress lié à l’éventuelle perte de ces fameux clients privés .. on met un pied dans la tombe avant l’heure croyez moi la rupture d’anévrisme ou la crise cardiaque vous guète avant 50ans et j’en ai eu la preuve donc merci mais pas pour moi j’ai suffisamment donné. En plus j’ai bientôt 40 alors pas de blague..
Autant j’exècre Uber pour sa gourmandise, sa fourberie et son manque de transparence autant je les bénis d’exister au moins pour cette raison..
D’ailleurs je ne partage pas forcément votre pessimisme même si il est plus que justifié.. En ce moment j’arrive à faire en moyenne 400€ avec eux juste en bossant le week-end car j’avoue je me considère comme un bon feneant et j’assume complètement.. chef d’entreprise ?!? Mouai.. je vous laisse ça pas de soucis.. Bref en toute transparence moi mes charges c’est 250€ de crédit voiture 120 d’assurance 250€ d’essence 50€ de kebab mdrr et comme je ne touche aucunes aides de l’état depuis le début du covid et que je cotise depuis 2011 je suis une autruche qui a le c.. propre..😉 (pr Helia)
Tout ça pour dire vu la masse de clients qu’ils ont et la notoriété, vu l’activité en pleine crise, notamment nocturne (qui persistera à ttes les crises) je reste confiant pour l’avenir..Ce n’est qu’une question de temps.. la seule chose c’est le ratio de chauffeurs qui peux poser problème.. le gâteau est plus petit donc moins de part, 😅logique..
Même avec des prix au ras des pâquerettes il ne peuvent pas se passer d’un minimum de standing donc ils ont pas le choix ils égrènent et je suis prêt à parier que leur tarif remonterons après la crise.. Pour moi il faut tenir mais ce n’est que mon avis. A bon entendeur ✌
 

Pièces jointes

Dernière édition:
  • J'aime
  • Vrai
Réactions: 5 utilisateurs



Sponsors

Twitter Uberzone