Vous consultez :
Info L'administration Biden se déclare pour le salariat des chauffeurs VTC....


Info L'administration Biden se déclare pour le salariat des chauffeurs VTC....


Krimo

Zoneur Vérifié
VTC
BOLT
UBER
FREENOW
LECAB
TAXI
7 Janvier 2017
139
163
Localité
Paris
Moi ce qui me fait rire c’est les mecs qui se plaignent d’Uber et qui veulent en être les salariés...
Je te rassure je fais 1/2 Uber, et 1/2 clientèle privée. Et je suis ravi de ne pas être salarié et de ne pas avoir à rendre de compte à Uber quand j’ai envie de m’arrêter ou de prendre mon weekend.
Moi ce qu'il me fait rire, c'est de parler d'indépendance alors que toutes les règles établies sont dictées par le donneur d'ordre sans aucun moyen de négociation (prix de la prestation, négociation tarif de l'intermédiaire, choix du service proposé, évalué son seuil de rentabilité...)

Et c'est pas parce que tu travailles à l'heure que tu veux que ça change quoi que ce soit, parce que au final c'est l'offre (client) qui impose ça.

Mais si tu commences à t'emanciper d'uber, tant mieux pour toi et si demain cette loi doit arriver tu n'aura qu'à rester indépendant et continuer à développer ton business, personne ne va te forcer à devenir "salarié"

Par contre la loi (si elle arrive un jour) va forcer les "applications/plateforme collaborative" a revoir leur modèle économique et leur imposer de se conformer au modèle salariale du pays, donc peux importe les pratiques actuelles de (Uber, deliveroo, bolt....) Elles deviendront une entreprise comme toutes les autres et auront l'obligation de respecter les conventions collectives de leurs secteur.
 
  • J'aime pas
Réactions: 1 utilisateur


steekus

Zoneur amateur
VTC
UBER
11 Août 2020
60
60
Localité
Marseille
Moi ce qu'il me fait rire, c'est de parler d'indépendance alors que toutes les règles établies sont dictées par le donneur d'ordre sans aucun moyen de négociation (prix de la prestation, négociation tarif de l'intermédiaire, choix du service proposé, évalué son seuil de rentabilité...)

Et c'est pas parce que tu travailles à l'heure que tu veux que ça change quoi que ce soit, parce que au final c'est l'offre (client) qui impose ça.

Mais si tu commences à t'emanciper d'uber, tant mieux pour toi et si demain cette loi doit arriver tu n'aura qu'à rester indépendant et continuer à développer ton business, personne ne va te forcer à devenir "salarié"

Par contre la loi (si elle arrive un jour) va forcer les "applications/plateforme collaborative" a revoir leur modèle économique et leur imposer de se conformer au modèle salariale du pays, donc peux importe les pratiques actuelles de (Uber, deliveroo, bolt....) Elles deviendront une entreprise comme toutes les autres et auront l'obligation de respecter les conventions collectives de leurs secteur.
Uber est une boite de mise en relation, comme il en existe tant d’autres, dans tout un tas de domaines...elle te trouve des clients, et tu délivres un service et elle prend une com’
pour le salariat il existe des tas de boites qui seront ravies de te payer au smic, de t’imposer des horaires, en échange de congés payés et de tickets restos.
l’entreprenariat n’est pas fait pour tout le monde c’est clair. Quand on est chef d’entreprise on ne compte pas ses heures, on se bouge le c.. et on tire un trait sur les vacances, du moins les premières années.
je trouve qu’Uber facilite grandement le lancement de son activité.. Quand tu montes un resto y’a personne qui va te trouver des clients au début..
Messages Fusionnés

Voilà ce qu' envoie en 2021 une application à un chauffeur application.....

Voir la pièce jointe 10427

Indépendance et rentabilité au bout ?
Regardes en haut à droite t’as le bouton « refuser » quand tu seras salarié au smic il n’y aura plus ce bouton. La belle affaire!
Messages Fusionnés

Je ne comprends pas le point de vue de ceux qui se déclarent indépendant (réel avec clients privés) et qui sont contre le statut salarié applications.
Si vous êtes réellement indépendant, tant mieux pour et votre business, le statut de salarié ne vous concerne pas et dans tous les cas ça ne peut être que bénéfique pour vous (augmentation tarif application avec fin de la concurrence déloyale)

Et pour les autres chauffeurs applications, c'est une hypocrisie aujourd'hui de croire qu'on est réellement indépendant et vouloir le rester, alors que votre business modèle ne repose que sur des algorithmes et du bon vouloir d'une entreprise qui peux vous éjecter du jour au lendemain.

Pour résumer :

--> les chauffeurs RÉELLEMENT indépendants : plein de prospérité, continuez à brassé de l'argent comme avant avec vos clients privés mais ces loi de salarié ne vous concerne pas.

--> les chauffeurs applications : arrêter de courir derrière l'ACCRE, les voitures d'occasion cabossé, les heures a rallonges et autres magouilles pour espérer gagner votre vie.

Il faut vous rendre à l'évidence, un chauffeur salarié aura toujours plus d'avantages (congé payé, chômage, sécurité sociale, pas de véhicule a réparer, pas de paperasse, pas de comptable, pas de contrôle urssaf....) Que d'inconvénient (heure de travail a respecter, salaire minimum, pression de l'employeur...)
Point de vue que je ne partage pas.
en fait tu préfères être salarié qu’indépendant... du coup pourquoi vouloir faite du Uber... je capte pas..
 
Dernière édition:
  • Je valide
Réactions: 1 utilisateur




serge94

www.serge-vtc.com 24h/24
MARCEL
29 Novembre 2014
1 638
1 589
www.serge-vtc.com
Localité
Paris
Je ne comprends pas le point de vue de ceux qui se déclarent indépendant (réel avec clients privés) et qui sont contre le statut salarié applications.
Si vous êtes réellement indépendant, tant mieux pour et votre business, le statut de salarié ne vous concerne pas et dans tous les cas ça ne peut être que bénéfique pour vous (augmentation tarif application avec fin de la concurrence déloyale)

Et pour les autres chauffeurs applications, c'est une hypocrisie aujourd'hui de croire qu'on est réellement indépendant et vouloir le rester, alors que votre business modèle ne repose que sur des algorithmes et du bon vouloir d'une entreprise qui peux vous éjecter du jour au lendemain.

Pour résumer :

--> les chauffeurs RÉELLEMENT indépendants : plein de prospérité, continuez à brassé de l'argent comme avant avec vos clients privés mais ces loi de salarié ne vous concerne pas.

--> les chauffeurs applications : arrêter de courir derrière l'ACCRE, les voitures d'occasion cabossé, les heures a rallonges et autres magouilles pour espérer gagner votre vie.

Il faut vous rendre à l'évidence, un chauffeur salarié aura toujours plus d'avantages (congé payé, chômage, sécurité sociale, pas de véhicule a réparer, pas de paperasse, pas de comptable, pas de contrôle urssaf....) Que d'inconvénient (heure de travail a respecter, salaire minimum, pression de l'employeur...)
Je ne crois pas que les apps voudront fournir des voitures aux chauffeurs salariés ! Des avantages peut-être sous la pression politique....mais la gestion de l'activité restera à la charge du chauffeur . Ou alors on retourne à l'époque des LOTI. Effectivement c'est un choix.
 
  • J'aime
Réactions: 1 utilisateur


pedro92

Bon bah ,VTC, hein....
VTC
4 Août 2015
2 174
3 203
Localité
Marseille
Le seul truc intéressant dans l'obligation de fournir plus de protection sociale, plus de droits, et donc plus de contraintes voire le salariat, c'est d'aller à l'encontre du business des applis, provoquant chute en bourse, désaffection des investisseurs, voire retrait de certains pays comme on l'a déjà vu...

Et donc la fin de la course aux prix plus bas que bas, la fin de cet "eldorado" ridicule, de cette pseudo-indépendance, pour que reste à la fin des vtc, vraiment indépendants, maîtrisant leur politique tarifaire, leur politique commerciale et intervenant comme des chefs d'entreprises, pas comme de simples exécutants....
 
  • Je valide
Réactions: 1 utilisateur


Krimo

Zoneur Vérifié
VTC
BOLT
UBER
FREENOW
LECAB
TAXI
7 Janvier 2017
139
163
Localité
Paris
Uber est une boite de mise en relation, comme il en existe tant d’autres, dans tout un tas de domaines...elle te trouve des clients, et tu délivres un service et elle prend une com’
pour le salariat il existe des tas de boites qui seront ravies de te payer au smic, de t’imposer des horaires, en échange de congés payés et de tickets restos.
l’entreprenariat n’est pas fait pour tout le monde c’est clair. Quand on est chef d’entreprise on ne compte pas ses heures, on se bouge le c.. et on tire un trait sur les vacances, du moins les premières années.
je trouve qu’Uber facilite grandement le lancement de son activité.. Quand tu montes un resto y’a personne qui va te trouver des clients au début..
Quand on lit ça, on se dit que la vraie révolution d'uber c'est pas leur application, mais plutôt d'avoir réussi à convaincre certains chauffeurs qu'ils sont réellement indépendant.

Ton discours n'est valable qui si Uber se contente de faire de la mise en relation, et laisser les professionnels réellement indépendant et fixer leurs règles (tarif, annulation, formation...)

Mais oser encore dire aujourd'hui que Uber n'est rien d'autre qu'une boîte de mise en relation est un mensonge, et ce n'est pas parce la situation peux être profitable pour certains chauffeurs/quelques périodes de l'année, que l'ont peux travestir la vérité.

Et la vérité c'est qu'aujourd'hui Uber ans co se sont octroyé tous les pouvoirs d'un employeur, et tous les inconvénients sont délaissé aux chauffeurs.

La seule chose sur laquelle les chauffeurs ont encore (un peux) de pouvoir c'est leur horaire de travail.

Et un indépendant qui ne fixe même pas ses tarifs, moi j'appelle pas ça un indépendant.


Point de vue que je ne partage pas.
en fait tu préfères être salarié qu’indépendant... du coup pourquoi vouloir faite du Uber... je capte pas..

Le but ici n'est pas de donner mon point de vue pour satisfaire ma situation personnelle ou celle d'une minorité qui arrivent tant bien que mal à s'en sortir.

Le but d'une loi sur le travail est d'imposer une règle commune pour tous les professionnels pour ne pas créer de concurrence déloyal et aussi pour sauvegarder les intérêts des salariés.

Et je le répète, en tant que RÉEL indépendant, cette loi ne te concerne pas.
Messages Fusionnés

Je ne crois pas que les apps voudront fournir des voitures aux chauffeurs salariés ! Des avantages peut-être sous la pression politique....mais la gestion de l'activité restera à la charge du chauffeur . Ou alors on retourne à l'époque des LOTI. Effectivement c'est un choix.
Moi je parle bien sur d'un vrai statut salarié avec toutes les obligations qui incombe aux employeurs, je ne parle pas des statuts hybride voulu par certains politiciens et certaines applications.
Et pour les LOTI c'est encore chose, puisqu'ils se contentent de te fournir le véhicule en location et puis démerde toi
Messages Fusionnés

Le seul truc intéressant dans l'obligation de fournir plus de protection sociale, plus de droits, et donc plus de contraintes voire le salariat, c'est d'aller à l'encontre du business des applis, provoquant chute en bourse, désaffection des investisseurs, voire retrait de certains pays comme on l'a déjà vu...

Et donc la fin de la course aux prix plus bas que bas, la fin de cet "eldorado" ridicule, de cette pseudo-indépendance, pour que reste à la fin des vtc, vraiment indépendants, maîtrisant leur politique tarifaire, leur politique commerciale et intervenant comme des chefs d'entreprises, pas comme de simples exécutants....
Totalement d'accord, l'avantage de ce genre de loi c'est de fixer des limites au système pervers actuel.

Ça peux mettre fin au "dumping social" fait par les applications sur le dos des chauffeurs.

Les applications n'auront pas d'autres choix que de fournir des contrats de travail ou redevenir de simple site de mise en relation ou au mieux fermer boutique.

Et pour les RÉEL indépendant ils continueront comme avant a démarché les clients et d'oser proposé des prix décent , calculer non pas sur les tarifs applications, mais sur leur seuil de rentabilité et le service proposé.
 
Dernière édition:


serge94

www.serge-vtc.com 24h/24
MARCEL
29 Novembre 2014
1 638
1 589
www.serge-vtc.com
Localité
Paris
Le seul truc intéressant dans l'obligation de fournir plus de protection sociale, plus de droits, et donc plus de contraintes voire le salariat, c'est d'aller à l'encontre du business des applis, provoquant chute en bourse, désaffection des investisseurs, voire retrait de certains pays comme on l'a déjà vu...

Et donc la fin de la course aux prix plus bas que bas, la fin de cet "eldorado" ridicule, de cette pseudo-indépendance, pour que reste à la fin des vtc, vraiment indépendants, maîtrisant leur politique tarifaire, leur politique commerciale et intervenant comme des chefs d'entreprises, pas comme de simples exécutants....
Ce n'est pas en augmentant la contrainte sociale que les majors disparaîtront... c'est la libre concurrence qui va les freiner. La France est déjà un des pays le plus encadré et le plus cher en terme de protection sociale. Chômage, sécurité sociale, retraite, allocations familiales, aide au logement, transport collectif, cela un coût sur le pouvoir d'achat. Si on augmente la pression, cela va développer le travail au noir, et d'empêcher la croissance économique et pénaliser les bas salaires. Les multinationales iront produire dans des zones a bas coût. Il y a 8 ans les apps investissaient dans la voiture autonome pour supprimer un le chauffeur, elles jettent l'éponge. Seul Tesla et d'autres continue d'y investir car elle dégage des bénéfices qui permettent d'investir dans le R & D. A terme cela se fera avec la 5G et des infrastructures honereuses. D'ici 5 a 10 ans.
Elles n'ont qu'à freiner les demandes des Etats et des syndicats par des batailles judiciaires pour gagner du temps. La pandémie a déjà permis de gagner 2 à 3 ans sur le timing avec le recul de la demande. Désolé pour les jeunes mais l'avenir du vtc comme cela existe aura une existence courte.
Seul restera une " élite de vtc" avec certains véhicules j'ai t de gamme et des chauffeurs qui seront plutôt des assistants. Diplômé parlant plusieurs langues, maitrisant les nouvelles technologies informatiques..
 
  • J'aime
Réactions: 1 utilisateur


steekus

Zoneur amateur
VTC
UBER
11 Août 2020
60
60
Localité
Marseille
Le seul truc intéressant dans l'obligation de fournir plus de protection sociale, plus de droits, et donc plus de contraintes voire le salariat, c'est d'aller à l'encontre du business des applis, provoquant chute en bourse, désaffection des investisseurs, voire retrait de certains pays comme on l'a déjà vu...

Et donc la fin de la course aux prix plus bas que bas, la fin de cet "eldorado" ridicule, de cette pseudo-indépendance, pour que reste à la fin des vtc, vraiment indépendants, maîtrisant leur politique tarifaire, leur politique commerciale et intervenant comme des chefs d'entreprises, pas comme de simples exécutants....
Que Uber se retire du marché français... la belle affaire!! ça mettra un paquet de chauffeur sur le carreau, je ne voit pas ce qu'il y a de positif là dedans...
Je serais bien dég de na pas pouvoir allumer l'appli pour combler les "trous"...
Messages Fusionnés

Quand on lit ça, on se dit que la vraie révolution d'uber c'est pas leur application, mais plutôt d'avoir réussi à convaincre certains chauffeurs qu'ils sont réellement indépendant.

Ton discours n'est valable qui si Uber se contente de faire de la mise en relation, et laisser les professionnels réellement indépendant et fixer leurs règles (tarif, annulation, formation...)

Mais oser encore dire aujourd'hui que Uber n'est rien d'autre qu'une boîte de mise en relation est un mensonge, et ce n'est pas parce la situation peux être profitable pour certains chauffeurs/quelques périodes de l'année, que l'ont peux travestir la vérité.

Et la vérité c'est qu'aujourd'hui Uber ans co se sont octroyé tous les pouvoirs d'un employeur, et tous les inconvénients sont délaissé aux chauffeurs.

La seule chose sur laquelle les chauffeurs ont encore (un peux) de pouvoir c'est leur horaire de travail.

Et un indépendant qui ne fixe même pas ses tarifs, moi j'appelle pas ça un indépendant.





Le but ici n'est pas de donner mon point de vue pour satisfaire ma situation personnelle ou celle d'une minorité qui arrivent tant bien que mal à s'en sortir.

Le but d'une loi sur le travail est d'imposer une règle commune pour tous les professionnels pour ne pas créer de concurrence déloyal et aussi pour sauvegarder les intérêts des salariés.

Et je le répète, en tant que RÉEL indépendant, cette loi ne te concerne pas.
Messages Fusionnés


Moi je parle bien sur d'un vrai statut salarié avec toutes les obligations qui incombe aux employeurs, je ne parle pas des statuts hybride voulu par certains politiciens et certaines applications.
Et pour les LOTI c'est encore chose, puisqu'ils se contentent de te fournir le véhicule en location et puis démerde toi
Messages Fusionnés


Totalement d'accord, l'avantage de ce genre de loi c'est de fixer des limites au système pervers actuel.

Ça peux mettre fin au "dumping social" fait par les applications sur le dos des chauffeurs.

Les applications n'auront pas d'autres choix que de fournir des contrats de travail ou redevenir de simple site de mise en relation ou au mieux fermer boutique.

Et pour les RÉEL indépendant ils continueront comme avant a démarché les clients et d'oser proposé des prix décent , calculer non pas sur les tarifs applications, mais sur leur seuil de rentabilité et le service proposé.
et pourtant si, Uber est une boite qui te trouve des clients si tu n'a pas envie de te bouger le c.. pour le faire toi même.. D'ailleurs pourquoi utiliser Uber si c'est pour s'en plaindre...? pourquoi vouloir être salarié d'une boite dont tu n'aimes pas le modèle économique..? Ne faire que du Uber n'a pas trop de sens, il faut le voir comme un complément... Perso je kiffe allumer l'appli quand je rentre après avoir déposer mon client particulier, ça évite les retours à vide...
Messages Fusionnés

Quand on lit ça, on se dit que la vraie révolution d'uber c'est pas leur application, mais plutôt d'avoir réussi à convaincre certains chauffeurs qu'ils sont réellement indépendant.

Ton discours n'est valable qui si Uber se contente de faire de la mise en relation, et laisser les professionnels réellement indépendant et fixer leurs règles (tarif, annulation, formation...)

Mais oser encore dire aujourd'hui que Uber n'est rien d'autre qu'une boîte de mise en relation est un mensonge, et ce n'est pas parce la situation peux être profitable pour certains chauffeurs/quelques périodes de l'année, que l'ont peux travestir la vérité.

Et la vérité c'est qu'aujourd'hui Uber ans co se sont octroyé tous les pouvoirs d'un employeur, et tous les inconvénients sont délaissé aux chauffeurs.

La seule chose sur laquelle les chauffeurs ont encore (un peux) de pouvoir c'est leur horaire de travail.

Et un indépendant qui ne fixe même pas ses tarifs, moi j'appelle pas ça un indépendant.





Le but ici n'est pas de donner mon point de vue pour satisfaire ma situation personnelle ou celle d'une minorité qui arrivent tant bien que mal à s'en sortir.

Le but d'une loi sur le travail est d'imposer une règle commune pour tous les professionnels pour ne pas créer de concurrence déloyal et aussi pour sauvegarder les intérêts des salariés.

Et je le répète, en tant que RÉEL indépendant, cette loi ne te concerne pas.
Messages Fusionnés


Moi je parle bien sur d'un vrai statut salarié avec toutes les obligations qui incombe aux employeurs, je ne parle pas des statuts hybride voulu par certains politiciens et certaines applications.
Et pour les LOTI c'est encore chose, puisqu'ils se contentent de te fournir le véhicule en location et puis démerde toi
Messages Fusionnés


Totalement d'accord, l'avantage de ce genre de loi c'est de fixer des limites au système pervers actuel.

Ça peux mettre fin au "dumping social" fait par les applications sur le dos des chauffeurs.

Les applications n'auront pas d'autres choix que de fournir des contrats de travail ou redevenir de simple site de mise en relation ou au mieux fermer boutique.

Et pour les RÉEL indépendant ils continueront comme avant a démarché les clients et d'oser proposé des prix décent , calculer non pas sur les tarifs applications, mais sur leur seuil de rentabilité et le service proposé.
"statut salarié avec toutes les obligations qui incombe aux employeurs" ....
et donc les obligations qui incombe au salarié....
on peut pas tout avoir dans la vie hein! surtout quand on est chef d'entreprise...
Tu ne choisiras plus tes horaires, tu ne pourra pas refuser de course, tu devras aller chez le docteur quand tu rates une journée... mais oui tu auras ta sécu, tes congés payés et tes tickets restos... pour un joli Smic... tu peux aller bosser chez Decathlon ou chez Picard c'est la même et au moins t'as pas à gérer une bagnole!
 
Dernière édition:
  • J'aime
Réactions: 1 utilisateur


pedro92

Bon bah ,VTC, hein....
VTC
4 Août 2015
2 174
3 203
Localité
Marseille
Que Uber se retire du marché français... la belle affaire!! ça mettra un paquet de chauffeur sur le carreau, je ne voit pas ce qu'il y a de positif là dedans...
Je serais bien dég de na pas pouvoir allumer l'appli pour combler les "trous"...
Le vtc, c'est une activité économique, pas une activité sociale ou caritative ( comme beaucoup le croient..) et les autres vtc sont tes concurrents, pas plus, pas des collègues ou je ne sais quoi.

Le macaron rouge n'est pas signe d'unité, juste une sigle professionnel.

Donc moins de vtc, plus de courses, moins de temps mort, plus besoin des applications....

Et si la pénurie affecte la rentabilité de chauffeurs, elle ferme le service et les clients paient directement un prix décent au prestataire quand il est sollicité.
 


steekus

Zoneur amateur
VTC
UBER
11 Août 2020
60
60
Localité
Marseille
Le vtc, c'est une activité économique, pas une activité sociale ou caritative ( comme beaucoup le croient..) et les autres vtc sont tes concurrents, pas plus, pas des collègues ou je ne sais quoi.

Le macaron rouge n'est pas signe d'unité, juste une sigle professionnel.

Donc moins de vtc, plus de courses, moins de temps mort, plus besoin des applications....

Et si la pénurie affecte la rentabilité de chauffeurs, elle ferme le service et les clients paient directement un prix décent au prestataire quand il est sollicité.
T’es contre les applis mais tu les utilise.. pourquoi??
Comportes toi en chef d’entreprise puisque tu sembles prôner la loi du plus fort. T’inquiètes si t’es bon et acharné tu n’a pas besoin de souhaiter le retrait des applis, tu te feras ta place comme dans n’importe quel secteur d’activité.
 



Sponsors

Partenaires

Twitter Uberzone