Vous consultez :
VTC ALERTE ENLÈVEMENT : LA COMMISSION A DISPARU.


VTC ALERTE ENLÈVEMENT : LA COMMISSION A DISPARU.


driverzonard

Le petit colibri : « Je fais ma part »
PREMIUM
VTC
UBER
12 Décembre 2019
4 764
8 240
Localité
Paris
Véhicule
Toyota Prius
Salut à tous et que la paix soit sur vous,

En réponse à cpasmoi @cpasmoi qui me questionnait sur la shootbox, quel lien je voyais entre la disparition de la grille tarifaire et la commission, je vais donner mon explication.

Dans la mesure où il n’y a plus de grille tarifaire et que nous ne sommes pas payés au tarif horokilométrique, nous n’avons plus aucun intéressement sur le prix facturé au client.

Nous sommes liés UNIQUEMENT au minimum « garanti » à 30€/h sans que nous n’ayons de droit de regard sur le tarif final.

Les applications peuvent dès lors facturer le client comme bon leur semble et éviter toutes contestations (il n’y a plus aucune base tarifaire tant chez les clients que chez les chauffeurs).

Quels arguments pourraient apporter un chauffeur qui contesterait une double tarification ou un écart jugé trop important entre ce qui est facturé aux clients et ce qu’il perçoit ?

Les plateformes auraient sûrement fait disparaître le prix facturé aux clients sur le bon de commande, s’il n’y avait pas ce tour de passe passe qui les exonérait de la TVA en facturant le prix brut aux clients en notre nom.

La commission fixe, telle qu’on la connaissait n’existe plus. Elle sera variable en fonction des CA des chauffeurs et des ajustements dont ils bénéficieraient.

Les plateformes ont le loisir d’augmenter leur prix (côté clients) et ainsi bénéficier d’une commission plus importante, puisqu’ils n’auront qu’à s’acquitter d’un minimum pour respecter les accords de l’ARPE.

Il serait judicieux de contrôler deux points pour s’assurer ou non de la viabilité de mon analyse :

- L’ écart entre ce qu’affiche le prix à la commande et ce qui est facturé aux clients.

- La différence en fin d’année entre le réel perçu et le montant brut déclaré par la plateforme.

Le taux constaté sur ces deux points est-il conforme à la commission habituelle ?

C’est mon analyse, peut-être que d’autres auront une lecture différente.
 


cpasmoi

Zoneur amateur
28 Mai 2020
66
50
Localité
Paris
Salut à tous et que la paix soit sur vous,

En réponse à cpasmoi @cpasmoi qui me questionnait sur la shootbox, quel lien je voyais entre la disparition de la grille tarifaire et la commission, je vais donner mon explication.

Dans la mesure où il n’y a plus de grille tarifaire et que nous ne sommes pas payés au tarif horokilométrique, nous n’avons plus aucun intéressement sur le prix facturé au client.

Nous sommes liés UNIQUEMENT au minimum « garanti » à 30€/h sans que nous n’ayons de droit de regard sur le tarif final.

Les applications peuvent dès lors facturer le client comme bon leur semble et éviter toutes contestations (il n’y a plus aucune base tarifaire tant chez les clients que chez les chauffeurs).

Quels arguments pourraient apporter un chauffeur qui contesterait une double tarification ou un écart jugé trop important entre ce qui est facturé aux clients et ce qu’il perçoit ?

Les plateformes auraient sûrement fait disparaître le prix facturé aux clients sur le bon de commande, s’il n’y avait pas ce tour de passe passe qui les exonérait de la TVA en facturant le prix brut aux clients en notre nom.

La commission fixe, telle qu’on la connaissait n’existe plus. Elle sera variable en fonction des CA des chauffeurs et des ajustements dont ils bénéficieraient.

Les plateformes ont le loisir d’augmenter leur prix (côté clients) et ainsi bénéficier d’une commission plus importante, puisqu’ils n’auront qu’à s’acquitter d’un minimum pour respecter les accords de l’ARPE.

Il serait judicieux de contrôler deux points pour s’assurer ou non de la viabilité de mon analyse :

- L’ écart entre ce qu’affiche le prix à la commande et ce qui est facturé aux clients.

- La différence en fin d’année entre le réel perçu et le montant brut déclaré par la plateforme.

Le taux constaté sur ces deux points est-il conforme à la commission habituelle ?

C’est mon analyse, peut-être que d’autres auront une lecture différente.
J’avais pas du tout pensé à cette hypothèse. C’est vrai que ça peut potentiellement finir comme ça , c’est à surveiller.Mais je crois que Brahim Ben Ali se plaignait déjà par rapport à la commission il y’a quelques temps , comme quoi elle serait variable…Mais bon , si ça tourne comme ça , les chauffeurs vont clairement pas apprécier. L’avenir nous le dira …
 
  • J'aime
Réactions: driverzonard et mo59


VTC9560

Membre
VTC
UBER
1 Avril 2023
41
61
Localité
Paris
C'est nous qui payons la commission à Uber , pas le client.
Donc ça paraît compliqué pour Uber de gruger sur ce montant de la commission

A part les CGU de la plateforme , il n'y a aucun lien juridique entre Uber et le passager : on réaliser un prestation de transport pour le client et Uber réalisé une opération de mise en relation pour nous
 


Mandv

Https://unchauffeur.com
VTC
UBER
FREENOW
23 Juillet 2015
230
256
Localité
Paris
Véhicule
Kia E-Niro
Bonsoir, c’est simple :
Toutes tes courses, tu vérifies par rapport à ce calcul et tu verras que c’est exactement ce calcul tarifaire :

1.20€ + 0.30€ x Min + 1.05€ x km = prix course brut.

À cela t’enlève la commission.

Et bingo, tu tomberas sur le prix de ta course nette.

je suis dans le métier depuis très longtemps, je trouve qu’on se disperse beaucoup pour pas grand-chose.

Ce qui a bien changé c’est le tarif minimum à 9 euros au lieu de 4.50 euros ( a l'époque )..

et la garantie de 30 € de l’heure en Course, ce qu’on faisait déjà depuis longtemps..
 



Youtube Uberzone

Sponsors