Et si j'avais réussi à duper l'algorithme d'Uber ??



driverzonard

Zoneur Averti
VTC
UBER
KAPTEN
12 Décembre 2019
508
520
45
Localité
Paris
Salut à tous et que la paix soit sur vous,

Poussé par ma curiosité et mon envie de comprendre l'algorithme d' Uber, j' ai dès mes premières courses déclenché un processus d' analyse.

Les six premiers mois d' exercice étaient destinés à un ratissage large.
Je m' éparpillais, touchais à tout et m' aventurais dans tous les sentiers qui s' offraient à moi :

- J' acceptais toutes les courses proposées et n' annulais quasiment jamais après acceptation.
- Je cherchais les majorations y compris lors des forts trafics.
- Je n' avais pas d' objectif déterminé, je voulais m'imprégner de l' atmosphère globale du métier et détenir un baromètre efficace.

Une fois toutes les informations souhaitées en main, je nageais à contre courant avec ma 2ème méthode d' analyse.
Celle que je qualifierais " d'entonnoir".
Les six mois suivants, je filtrais énormément les courses:

- Après acceptation, j' annulais les courses que je n'estimais pas rentables ou qui m' orientaient vers une situation complexe.
- Je fuyais la circulation et évitais les zones majorées aux heures de pointe pour m' orienter vers la banlieue.
- J' ai étudié les plages horaires et endroits stratégiques afin d' être le plus efficace.
- Je m' attribuais des pauses sans me déconnecter pour analyser et voir si l' attribution des courses suivantes incluraient ces temps morts.
- Lors des traversées des lieux désertiques de grande banlieue, je restais connecté ne répondant pas aux demandes pour rejoindre une zone plus attractive.
- Après une grosse course Uber ou un CA supérieur à la moyenne, l' expérience me laissait penser à une faible probabilité que la course suivante soit d' un montant élevée.
Alors, EXCEPTIONNELLEMENT, je me connectais une ou deux heures sur des applis concurrentes pour essayer d' obtenir de meilleures courses et en parallèle faire baisser mon taux horaire chez Uber.
- Et bien d' autres choses testées trop longues à citer...

Après avoir scrutées, analysées et mémorisées toutes les réactions de l'algorithme face à mes différentes manœuvresmettais en place une réflexion en arborescence pour avoir une vue éclatée de chaque situation.

Finalement, j' en arrivais au constat catégorique et sans équivoque :

- Les chauffeurs n'ont aucun mérite/démérite (selon l' angle de vue) dans l' obtention d'un CA (+/-) important.
- Je suis très fataliste sur le fait de pouvoir gruger/influencer/détourner l' algorithme sur l' attribution de courses.

Bien que diamétralement opposées, mes 2 méthodes de travail, n' ont pas influencé mon CA journalier.
Le taux horaire était quasi identique.

J' ai fini par comprendre que la SEULE liberté dont nous disposions, était de trouver une stratégie qui nous permettait l' optimisation sur 3 points :
- l' usure du véhicule,
- le carburant,
- notre énergie physique.


Les jeux sont faits et les dés son pipés en faveur de l' ogre du transport.

Pour ne pas en rester là, Uber a réussi le coup de génie magistral, ( aidé par son opacité sur les préférences de l' algorithme) à faire croire aux chauffeurs que leurs revenus pouvaient dépendre de :

- leur note,
- leur statut (gold, platinium etc...)
- taux d' acceptation ou d' annulation etc...

Quand bien même il serait possible de "ruser" sur certains aspects, ceux-ci n' auraient aucun impact (ou minime) sur nos revenus quotidiens.

Un conseil aux collègues qui voudraient s'aventurer à duper l' algorithme : NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS!!!

Garry KASPAROV lui même n' a pas réussi...
 
  • J'aime
  • J'adore
  • Vrai
Réactions: 12 users


Leone

Membre
28 Septembre 2017
39
12
26
Localité
Paris
mais y a vraiment des gens qui doutent que l’algo choisi juste le chauffeur le plus proche ?
 


Nicolas O.

Zoneur Reconnu
VTC
UBER
KAPTEN
ALLOCAB
14 Mai 2017
472
355
29
Localité
Paris
Je pense aussi, le but étant que l'attente pour le client soit la moins longue possible.
 


pedro92

Chauffeur de Direction
VTC
4 Août 2015
1 044
1 459
43
Localité
Paris
D'abord Uber, ensuite le client et à la fin du process........ le "partenaire indépendant" ! :oops:
 
  • Vrai
Réactions: 1 users




attila

Membre
VTC
28 Janvier 2020
2
3
56
Localité
Paris
Bonjour a vous,

Merci a driverzonard @driverzonard pour sont analyse qui pour moi est très intéressante, Je vais pour ma part commencer bientôt ce travail et les aides que je peux glaner sont important; merci encore. cordialement
 


driverzonard

Zoneur Averti
VTC
UBER
KAPTEN
12 Décembre 2019
508
520
45
Localité
Paris
driverzonard @driverzonard
Merci d'avoir partagé ton analyse sur le forum, que je trouve assez juste d'ailleurs :rolleyes:

il y a aussi une discussion sur le sujet :
Coincer un algorithme sur sa répartition préférentielle des courses

et un trés bon documentaire TV

Très intéressante la vidéo mais vu et revue ;)
Messages Fusionnés

Bonjour a vous,

Merci a driverzonard @driverzonard pour sont analyse qui pour moi est très intéressante, Je vais pour ma part commencer bientôt ce travail et les aides que je peux glaner sont important; merci encore. cordialement
Merci à toi pour ta participation
 


Youyou78

Zoneur Vérifié
VTC
UBER
17 Avril 2018
128
124
56
Localité
Paris
Salut à tous et que la paix soit sur vous,

Poussé par ma curiosité et mon envie de comprendre l'algorithme d' Uber, j' ai dès mes premières courses déclenché un processus d' analyse.

Les six premiers mois d' exercice étaient destinés à un ratissage large.
Je m' éparpillais, touchais à tout et m' aventurais dans tous les sentiers qui s' offraient à moi :

- J' acceptais toutes les courses proposées et n' annulais quasiment jamais après acceptation.
- Je cherchais les majorations y compris lors des forts trafics.
- Je n' avais pas d' objectif déterminé, je voulais m'imprégner de l' atmosphère globale du métier et détenir un baromètre efficace.

Une fois toutes les informations souhaitées en main, je nageais à contre courant avec ma 2ème méthode d' analyse.
Celle que je qualifierais " d'entonnoir".
Les six mois suivants, je filtrais énormément les courses:

- Après acceptation, j' annulais les courses que je n'estimais pas rentables ou qui m' orientaient vers une situation complexe.
- Je fuyais la circulation et évitais les zones majorées aux heures de pointe pour m' orienter vers la banlieue.
- J' ai étudié les plages horaires et endroits stratégiques afin d' être le plus efficace.
- Je m' attribuais des pauses sans me déconnecter pour analyser et voir si l' attribution des courses suivantes incluraient ces temps morts.
- Lors des traversées des lieux désertiques de grande banlieue, je restais connecté ne répondant pas aux demandes pour rejoindre une zone plus attractive.
- Après une grosse course Uber ou un CA supérieur à la moyenne, l' expérience me laissait penser à une faible probabilité que la course suivante soit d' un montant élevée.
Alors, EXCEPTIONNELLEMENT, je me connectais une ou deux heures sur des applis concurrentes pour essayer d' obtenir de meilleures courses et en parallèle faire baisser mon taux horaire chez Uber.
- Et bien d' autres choses testées trop longues à citer...

Après avoir scrutées, analysées et mémorisées toutes les réactions de l'algorithme face à mes différentes manœuvresmettais en place une réflexion en arborescence pour avoir une vue éclatée de chaque situation.

Finalement, j' en arrivais au constat catégorique et sans équivoque :

- Les chauffeurs n'ont aucun mérite/démérite (selon l' angle de vue) dans l' obtention d'un CA (+/-) important.
- Je suis très fataliste sur le fait de pouvoir gruger/influencer/détourner l' algorithme sur l' attribution de courses.

Bien que diamétralement opposées, mes 2 méthodes de travail, n' ont pas influencé mon CA journalier.
Le taux horaire était quasi identique.

J' ai fini par comprendre que la SEULE liberté dont nous disposions, était de trouver une stratégie qui nous permettait l' optimisation sur 3 points :
- l' usure du véhicule,
- le carburant,
- notre énergie physique.


Les jeux sont faits et les dés son pipés en faveur de l' ogre du transport.

Pour ne pas en rester là, Uber a réussi le coup de génie magistral, ( aidé par son opacité sur les préférences de l' algorithme) à faire croire aux chauffeurs que leurs revenus pouvaient dépendre de :

- leur note,
- leur statut (gold, platinium etc...)
- taux d' acceptation ou d' annulation etc...

Quand bien même il serait possible de "ruser" sur certains aspects, ceux-ci n' auraient aucun impact (ou minime) sur nos revenus quotidiens.

Un conseil aux collègues qui voudraient s'aventurer à duper l' algorithme : NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS!!!

Garry KASPAROV lui même n' a pas réussi...
Bonjour
Merci pour cette analyse. J'ai quitté le VTC depuis bientôt 3 mois, parce que j avais suite à mes 4 ans de VTC fait exactement les mêmes constations. Maintenant je suis en taxi et tellement ( traumatisée ) que même les radios qlq elles soient j en veux pas.

Voilà juste un p'tit retours chers anciens collègues.
 
  • J'aime
  • J'adore
Réactions: 3 users


driverzonard

Zoneur Averti
VTC
UBER
KAPTEN
12 Décembre 2019
508
520
45
Localité
Paris
Bonjour
Merci pour cette analyse. J'ai quitté le VTC depuis bientôt 3 mois, parce que j avais suite à mes 4 ans de VTC fait exactement les mêmes constations. Maintenant je suis en taxi et tellement ( traumatisée ) que même les radios qlq elles soient j en veux pas.

Voilà juste un p'tit retours chers anciens collègues.
Merci à toi.
Bon retour parmi nous.
Euh...
Tu nous as jamais réellement quittés, on s' est souvent croisés sur quelques discussions :)
 


Loiseau99

Zoneur Averti
VTC
UBER
HEETCH
22 Mai 2017
916
1 077
39
Localité
Paris
Salut à tous et que la paix soit sur vous,

Poussé par ma curiosité et mon envie de comprendre l'algorithme d' Uber, j' ai dès mes premières courses déclenché un processus d' analyse.

Les six premiers mois d' exercice étaient destinés à un ratissage large.
Je m' éparpillais, touchais à tout et m' aventurais dans tous les sentiers qui s' offraient à moi :

- J' acceptais toutes les courses proposées et n' annulais quasiment jamais après acceptation.
- Je cherchais les majorations y compris lors des forts trafics.
- Je n' avais pas d' objectif déterminé, je voulais m'imprégner de l' atmosphère globale du métier et détenir un baromètre efficace.

Une fois toutes les informations souhaitées en main, je nageais à contre courant avec ma 2ème méthode d' analyse.
Celle que je qualifierais " d'entonnoir".
Les six mois suivants, je filtrais énormément les courses:

- Après acceptation, j' annulais les courses que je n'estimais pas rentables ou qui m' orientaient vers une situation complexe.
- Je fuyais la circulation et évitais les zones majorées aux heures de pointe pour m' orienter vers la banlieue.
- J' ai étudié les plages horaires et endroits stratégiques afin d' être le plus efficace.
- Je m' attribuais des pauses sans me déconnecter pour analyser et voir si l' attribution des courses suivantes incluraient ces temps morts.
- Lors des traversées des lieux désertiques de grande banlieue, je restais connecté ne répondant pas aux demandes pour rejoindre une zone plus attractive.
- Après une grosse course Uber ou un CA supérieur à la moyenne, l' expérience me laissait penser à une faible probabilité que la course suivante soit d' un montant élevée.
Alors, EXCEPTIONNELLEMENT, je me connectais une ou deux heures sur des applis concurrentes pour essayer d' obtenir de meilleures courses et en parallèle faire baisser mon taux horaire chez Uber.
- Et bien d' autres choses testées trop longues à citer...

Après avoir scrutées, analysées et mémorisées toutes les réactions de l'algorithme face à mes différentes manœuvresmettais en place une réflexion en arborescence pour avoir une vue éclatée de chaque situation.

Finalement, j' en arrivais au constat catégorique et sans équivoque :

- Les chauffeurs n'ont aucun mérite/démérite (selon l' angle de vue) dans l' obtention d'un CA (+/-) important.
- Je suis très fataliste sur le fait de pouvoir gruger/influencer/détourner l' algorithme sur l' attribution de courses.

Bien que diamétralement opposées, mes 2 méthodes de travail, n' ont pas influencé mon CA journalier.
Le taux horaire était quasi identique.

J' ai fini par comprendre que la SEULE liberté dont nous disposions, était de trouver une stratégie qui nous permettait l' optimisation sur 3 points :
- l' usure du véhicule,
- le carburant,
- notre énergie physique.


Les jeux sont faits et les dés son pipés en faveur de l' ogre du transport.

Pour ne pas en rester là, Uber a réussi le coup de génie magistral, ( aidé par son opacité sur les préférences de l' algorithme) à faire croire aux chauffeurs que leurs revenus pouvaient dépendre de :

- leur note,
- leur statut (gold, platinium etc...)
- taux d' acceptation ou d' annulation etc...

Quand bien même il serait possible de "ruser" sur certains aspects, ceux-ci n' auraient aucun impact (ou minime) sur nos revenus quotidiens.

Un conseil aux collègues qui voudraient s'aventurer à duper l' algorithme : NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS!!!

Garry KASPAROV lui même n' a pas réussi...
Je suis arriver au même résultat au bout d un mois d activé sans passer par le meme processus qui est aussi long ! Et je pense que c est le cas pour la majorité des chauffeurs. Economise ton énergie mon chère collègue et laisse ton instinct professionnel faire le taf !
 



Twitter Uberzone