Info Vers une nouvelle aide à l’achat d’une voiture pour les moins aisés, auto-entrepreneurs...

  • Auteur de la discussion AZF
  • Date de début

AZF

AZF

La passion du VTC
MODO
VTC
BOLT
UBER
LECAB
14 Decembre 2016
1 071
416
Lieu
Paris
#1
1558959707654.png

Le gouvernement s’inspirerait d’une offre proposée par Renault et l’association Entreprise et Pauvreté, qui ont mis en place une offre de location longue durée avec option d’achat, sur certains véhicules.

C’est un reproche souvent formulé au gouvernement par les «gilets jaunes»: la hausse de la prime à la conversion et les diverses facilités et encouragements pour l’achat d’un véhicule plus vertueux pour l’environnement ne sauraient décider à l’achat d’un véhicule si l’argent manque désespérément. Pour pallier l’incapacité des plus précaires à investir dans une voiture neuve, le gouvernement s’apprête à proposer un financement sur mesure, ainsi que le rapportent Les Échos ce lundi.

Le gouvernement s’apprêterait à missionner l’inspection générale des Finances afin de mettre en place un microcrédit pour certains foyers. Conscient que le plan pauvreté ne peut répondre à certains problèmes de mobilité, l’exécutif veut proposer une nouvelle aide concrète, qui ne sera pas trop lourde pour les finances publiques et en s’inspirant d’une offre déjà testée en conditions réelles.

Renault avait en effet lancé sa propre initiative en 2016, avec l’association Entreprise et Pauvreté, «action tank» social fondé par Martin Hirsch et Emmanuel Faber, le PDG de Danone. Après un premier plan d’aide au financement de l’entretien d’une voiture, à destination des chômeurs, des auto-entrepreneurs et des salariés à faibles revenus, les deux partenaires s’étaient rendu compte du piètre état du parc automobile de la cible visée. D’où l’idée de proposer une location longue durée avec option d’achat, dans une formule sur-mesure comportant un crédit dédié.

Nicolas Douziech, chef de projets Action Tank, co-porteur du projet Mobilize, résume auprès des Échos l’avantage pour l’acheteur: «on finance un véhicule en trois ou quatre ans au prix d’un achat cash, soit 7 à 10% d’économie» par rapport à un prêt commercial classique. Les voitures proposées sont des Dacia Sandero ou des Renault Kangoo, d’une valeur de 7990 euros, souvent réduite par la reprise de l’ancien véhicule dans le cadre de la prime à la conversion (entre 2000 et 4000 euros). Les mensualités peuvent descendre à 60 euros par mois selon le site dédié à l’offre, alors que l’association estime le coût mensuel d’utilisation d’un véhicule ancien à 310 euros (tout poste confondu cependant). Enfin, si le travailleur précaire connaît un changement de poste ou une mutation, une restitution anticipée est possible, la durée d’engagement minimum étant de 24 mois. Pour le moment, cette offre a concerné 300 véhicules.

Le financement sous forme de crédit à taux zéro ou réduit n’est pas une idée nouvelle pour le gouvernement: en novembre dernier, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait demandé aux banques de mettre en place des «prêts verts» pour accélérer le paiement de la prime à la conversion. Une mesure de soulagement de trésorerie, ne portant que sur les quelques semaines de délai entre l’achat d’un véhicule et le paiement de la subvention par l’État.
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.
 


Top Membres du Mois
LECAB
  • ¥€$-i
    ¥€$-i
    81
    103
    5
    98
  • Habs
    Habs
    41
    97
    1
    96
  • V40
    V40
    86
    64
    1
    63
  • Kuikui
    Kuikui
    72
    61
    0
    61
  • Raz
    Raz
    22
    54
    0
    54

Partenaires

Twitter Uberzone