Vous consultez :
Presse Une trentaine de taxis immobilisent un chauffeur Uber et le remettent à la police


Presse Une trentaine de taxis immobilisent un chauffeur Uber et le remettent à la police


olivier uber Lille

Zoneur Reconnu
23 Mars 2015
336
276
vtc5962.wixsite.com
Localité
Lille
Ce jeudi midi, le syndicat UNT (Union des taxis) du Nord, a organisé une opération visant à faire interpeller un chauffeur Uber en infraction. Les taxis promettent une véritable « chasse aux Uber » ce week-end, en application de l’arrêté préfectoral interdisant UberPoP dans le Nord.

La technique est très simple. « On utilise l’application UberPoP, on déclenche une course, explique Bruno Lambrechts, président de l’UNT (Union des taxis du Nord). Quand le véhicule Uber arrive avec son client à destination, on le bloque. Et on remet le chauffeur Uber à la police. »

Elle a été testée avec succès ce midi à Lille, où un conducteur Uber s’est retrouvé coincé sur un parking, par une trentaine de taxis très mécontents. Vers 12 h 30, les taxis ont contacté leur cible via l’application, sous le prétexte de conduire un client au centre b’Twin village, situé dans le quartier du Petit-Maroc. Un conducteur Uber a pris en charge son passager dans une BMW. L’auto a été suivie par les taxis tout au long du trajet. Et à l’arrivée, sur le parking du b’Twin, elle s’est retrouvée face à un important comité d’accueil, menée par Bruno Lambrechts. En application de l’arrêté signé par le préfet le 27 mai dernier, interdisant « l’activité de transports de personnes de type Uber » dans le Nord et pour quatre mois, les taxis ont appelé la police et remis aux policiers le conducteur Uber pris en flagrant délit.


« Travail dissimulé »


« Il va être poursuivi pour exercice illégal de la profession de taxi, travail dissimulé et transport de personnes sans assurance », assure Bruno Lambrechts. Les taxis ont eu le temps de discuter avec leur suspect avant l’arrivée des policiers. « C’est un retraité d’une soixantaine d’années . Il nous a dit Je ne vole pas le boulot, je ne fais rien de mal. Et pourtant si, il fait le taxi sans être déclaré, et il ne respecte pas l’arrêté. »

Un arrêté qui avait satisfait les taxis en colère, lors de sa signature fin mai, mais qui ne fait pas suffisamment bouger les choses à leur goût. « On voudrait que la police, le parquet et la préfecture s’activent un peu plus. UberPoP fonctionne toujours, la preuve en est. On veut maintenant que l’application soit désactivée. »


Une « montée en puissance » ce week-end dans la métropole lilloise


Les taxis promettent donc une véritable chasse aux Uber, telle que celle de ce midi à b’Twin, ce vendredi, tout ce week-end et notamment le soir de la fête de la Musique (dimanche) dans la métropole lilloise. « On est plus de 400 taxis, on va monter en puissance, pour défendre notre boulot et notre modèle social », promet Bruno Lambrechts.

À chaque fois, les taxis bloqueront les chauffeurs Uber puis les remettront aux autorités. La loi leur en donne le droit : toute personne peut interpeller l’auteur d’un crime ou d’un délit (article 73) et doit le remettre sans délai à un officier de police judiciaire.
 


frederic.vdb

Zoneur Vérifié
24 Mai 2015
263
276
Localité
Paris
Surveillez vos rétroviseurs les gars !! En cas de doute "mayday" (qui est la transcription en anglais de "m'aider") sur whatapp', changement de destination et la cavalerie accoure.
 




ARA

Zoneur amateur
20 Février 2015
72
27
Localité
Lille
on va récuperer les plaques et envoyer une dellation pour travail dissimulé à l'urssaf et au RSI , payé en espece et non déclaré
Salut Olivier,

ça chauffe en ce moment sur Lille. Je ne suis plus sur le circuit, mais j'ai allumé l'appli de chez moi dimanche vers 21h30, j'ai eu un appel de l'aéroport de Lesquin, que je n'ai pas accepté. J'ai vérifié sur le site de l'aéroport et à cette heure pas encore d'rrivé ( la dernière arrivée avit eu lieu deux heures avant. Cela m'a semblé louche.

Attention à vous, car pour moi sur Lille j'attend fin septembre la décision de justice.

Bonne route en tout cas si tu popes.
 


dodilacombe

Membre
11 Juin 2015
47
52
Localité
Paris
"Quand le véhicule Uber arrive avec son client à destination, on le bloque. Et on remet le chauffeur Uber à la police."

Si le policier avait le même raisonnement que le taxi, le policier devrait faire grève dans ce cas.
 









Sponsors

Twitter Uberzone