Vous consultez :
Info Uber annoncera désormais la destination et le prix avant acceptation de la course !


Info Uber annoncera désormais la destination et le prix avant acceptation de la course !


driverzonard

« Je fais ma part... »
VTC
UBER
KAPTEN
12 Décembre 2019
1 582
2 188
Localité
Paris
Merci de la clarté de vos réponses.
1) Probablement 2 options :
- mettre la pression aux plateformes afin de comprendre le mode de fonctionnement de l'algorithme (mais effectivement, aucune assurance qu'elles répondent favorablement à cette requête).
- essayer, empiriquement et collectivement, d'en comprendre les mécanismes et, si certaines règles semblent limites, alerter à ce sujet (presse et pouvoirs publics)
Cette requête est difficilement viable.
Comment prouver un mode de fonctionnement sans pouvoir accéder aux données des plateformes et sans que celles ci soient contraintes de communiquer sur leur algorithme ?
Le législateur exigera plus de garanti que cela pour intenter une action ou légiférer.
2) Je ne suis pas sûr que le principe de Pareto fonctionne dans ce cas et pour tous les chauffeurs en même temps.
Qu'est-ce qu'un trajet pas rentable ? La définition dépend en plus de chaque chauffeur. On a fait le test, car c'est bien entendu un sujet hyper important, et ce n'est pas juste le prix, la longueur du trajet et l'approche. Certains chauffeurs considèrent qu'il est facile d'avoir un nouveau trajet si on va dans la direction A, mais pas B, donc ils vont la privilégier, etc. Chacun se construit son propre algorithme de décision via ses expériences passées.

Donc pas si simple, mais comme toutes les plateformes, on envisage certaines choses, comme des avantages pour les chauffeurs qui acceptent plus de trajets. De plus, cela peut sembler logique d'envoyer la demande au chauffeur qui a le plus de chance de l'accepter.

Le temps dira ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas, ce qui convient aux chauffeurs, ce qui ne convient pas.
Je veux bien vous croire pour le principe de Pareto, puisque vous êtes sûrement informé de préférences de l’algorithme qui ne sont pas portées à la connaissance du public ;)
3) C'est un peu la même que la question 2. Ensuite, sur Heetch, on a déjà des règles pour ne pas envoyer les trajets jugés non rentables. Le temps d'approche doit être très court si le trajet est court, et il peut être un peu plus long si le trajet est long, etc.
Donc en gros, l'objectif est de :
- ne pas envoyer des trajets jugés inintéressants par tous
- mettre en place des avantages pour les chauffeurs qui aident au développement de la plateforme
Par contre pour l’envoi d’une course forcément rentable pour le chauffeur, permettez moi d’émettre quelques réserves. Je pense qu’une course annulée ou qui ne trouve pas acceptation en 1ere ligne, verra son périmètre élargie, la méthode dite « coquille d’escargot ».
Si cette course pouvait être rentable au départ pour le 1er chauffeur visé, elle le sera sûrement moins pour celui qui arrivera en enième position, après le refus de nombreux collègues. Son possible faible prix et sa longue approche, plombe toute rentabilité.


4) Je ne pense pas. Et je ne pense pas que si les plateformes s'écroulent, une majorité des chauffeurs y gagnent. Si les plateformes s'écroulent, c'est que le marché du VTC démocratisé s'écroule. Donc si 80% des chauffeurs abandonnent le métier, les 20% restants peuvent revenir à un modèle plus grande remise, mais sinon, ça ne sera bon pour personne (à part les concurrents des VTC : les taxis)
Je suis du même avis que vous. Sauf pour le retour de la GR. En déplaise au « intégriste » de ce concept, mais l’évolution des technologies et modes de vies va de l’avant et ne rebrousse pas chemin. C’est le rouleau compresseur de l’évolution : « tu t’adaptes ou on t’écrase »...

Espérer un retour de GR, c’est attendre un hypothétique retour de la cabine téléphonique et des bipers (tam-tam). La démocratisation du transport VTC a su répondre à une demande et s’est adaptée aux modes de consommation de notre époque.
A moins qu’ils n’utilisent la même technologie (géolocalisation / algorithme etc...) et qu’ils lèvent plusieurs centaines de millions d’euros de fond :cool:
Et même sans ce cas, j’émets quelques doutes...
 


bob70

Zoneur Vérifié
28 Juin 2015
194
168
Localité
Paris
De toute façon, ne croyez pas que Uber ou autre plateforme mettront la destination sans règle (ils joueront sur le taux dacceptation, moins de course pour le chauffeur qui ne prend plus de petites courses, commission plus elevee...)
le chauffeur sera de toute facon sanctionnée, vous verrez... ne revez pas , vous croyez que l'application laissera le chauffeur choisir toutes ses courses sans contrepartie ,il ne faut pas être naif. Les applications ont toujours un coup d'avance.
 


Altro

Zoneur Reconnu
VTC
UBER
KAPTEN
HEETCH
11 Mars 2020
420
408
Localité
Paris
C'est gentil merci !

1) Probablement 2 options :
- mettre la pression aux plateformes afin de comprendre le mode de fonctionnement de l'algorithme (mais effectivement, aucune assurance qu'elles répondent favorablement à cette requête).
- essayer, empiriquement et collectivement, d'en comprendre les mécanismes et, si certaines règles semblent limites, alerter à ce sujet (presse et pouvoirs publics)

Mais oui, rien de garanti. Néanmoins, c'est important, pour une plateforme, d'avoir la confiance de ces chauffeurs, donc certaines joueront, je pense, le jeu.

2) Je ne suis pas sûr que le principe de Pareto fonctionne dans ce cas et pour tous les chauffeurs en même temps.
Qu'est-ce qu'un trajet pas rentable ? La définition dépend en plus de chaque chauffeur. On a fait le test, car c'est bien entendu un sujet hyper important, et ce n'est pas juste le prix, la longueur du trajet et l'approche. Certains chauffeurs considèrent qu'il est facile d'avoir un nouveau trajet si on va dans la direction A, mais pas B, donc ils vont la privilégier, etc. Chacun se construit son propre algorithme de décision via ses expériences passées.

Donc pas si simple, mais comme toutes les plateformes, on envisage certaines choses, comme des avantages pour les chauffeurs qui acceptent plus de trajets. De plus, cela peut sembler logique d'envoyer la demande au chauffeur qui a le plus de chance de l'accepter.

Le temps dira ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas, ce qui convient aux chauffeurs, ce qui ne convient pas.

3) C'est un peu la même que la question 2. Ensuite, sur Heetch, on a déjà des règles pour ne pas envoyer les trajets jugés non rentables. Le temps d'approche doit être très court si le trajet est court, et il peut être un peu plus long si le trajet est long, etc.
Donc en gros, l'objectif est de :
- ne pas envoyer des trajets jugés inintéressants par tous
- mettre en place des avantages pour les chauffeurs qui aident au développement de la plateforme

4) Je ne pense pas. Et je ne pense pas que si les plateformes s'écroulent, une majorité des chauffeurs y gagnent. Si les plateformes s'écroulent, c'est que le marché du VTC démocratisé s'écroule. Donc si 80% des chauffeurs abandonnent le métier, les 20% restants peuvent revenir à un modèle plus grande remise, mais sinon, ça ne sera bon pour personne (à part les concurrents des VTC : les taxis)
Vous redites exactement la même phrase que je sais plus comment il s'appele le créateur de chauffeur privé à l'époque quand on faisait la formation a porte de clignancourt !!
Je cite : jouer le jeu!! CARREMENT alors que dans nos vies reelles a nous chauffeurs VTC a 1 euros du kilomètre on ne joue pas du tout a part avec notre santé 😊et vous continuez a nous parler de est ce que ceci est ce que cela pffffff et regardez moi TeddyP @TeddyP je vous prouve ma bonne foi en vous disant que l'approche calculé en fonction de la taille de la course et bien ca me semble vrai et je vous le dit c'est une très bonne chose . Maintenant vous avez pleinS de possibilités pour nous mettre bien et peut être qui sait gagner des parts de marché.
Faudra juste que vous preniez conscience que en parlant de jouer beaucoup joue gros en ce moment et les petites combines qui sont pour nous des GROS tracas nous pourrissent juste encore plus la vie encore et encore
 
  • J'aime
Réactions: 1 utilisateur


driverzonard

« Je fais ma part... »
VTC
UBER
KAPTEN
12 Décembre 2019
1 582
2 188
Localité
Paris
TeddyP @TeddyP

Désolé d’abuser de votre (précieux) temps, mais ça me fait plaisir d’avoir cet échange avec vous. Je profite naturellement de cette situation pour vous poser un max de questions :)

Il ne viendrait pas à l’esprit d’un chef d’entreprise d’accorder une mission à son employé, que celle ci se complique et qu’elle lui prenne beaucoup plus de temps que prévue, sans accorder une compensation à son employé pour les heures supplémentaires effectuées. Bien que celles ci n’étaient pas initialement prévues.

1/ Comment expliquez vous que les chauffeurs peuvent être amenés à rencontrer des difficultés de circulation (route barrée, accident, manifestation...), ils effectuent plus de KM et mettent plus de temps et au final le tarif reste inchangé ?

Pourtant le tarif HK devrait prendre en compte le supplément de temps et/ou de distance supplémentaires.

2/ Pourquoi les plateformes pour la plupart n’appliquent pas le réajustement du prix ?

Souvent les plateformes mettent en avant l’immobilité tarifaire du leader du transport et justifient par cela le fait qu’elles restent figées. Pourtant sur ce coup là c’est bien la situation inverses qui se produit puisque uber est celui qui RÉAJUSTE les prix.
Pourquoi ne pas suivre ?!?

3/ Cette méthode ne risque t’elle pas d’être contre-productive pour les plateformes qui la mettent en pratiques et ne peut elle pas expliquer le nombre réduits de chauffeurs dont elles disposent et y voir un lien de cause à effet ?
 


Altro

Zoneur Reconnu
VTC
UBER
KAPTEN
HEETCH
11 Mars 2020
420
408
Localité
Paris
TeddyP @TeddyP

Désolé d’abuser de votre (précieux) temps, mais ça me fait plaisir d’avoir cet échange avec vous. Je profite naturellement de cette situation pour vous poser un max de questions :)

Il ne viendrait pas à l’esprit d’un chef d’entreprise d’accorder une mission à son employé, que celle ci se complique et qu’elle lui prenne beaucoup plus de temps que prévue, sans accorder une compensation à son employé pour les heures supplémentaires effectuées. Bien que celles ci n’étaient pas initialement prévues.

1/ Comment expliquez vous que les chauffeurs peuvent être amenés à rencontrer des difficultés de circulation (route barrée, accident, manifestation...), ils effectuent plus de KM et mettent plus de temps et au final le tarif reste inchangé ?

Pourtant le tarif HK devrait prendre en compte le supplément de temps et/ou de distance supplémentaires.

2/ Pourquoi les plateformes pour la plupart n’appliquent pas le réajustement du prix ?

Souvent les plateformes mettent en avant l’immobilité tarifaire du leader du transport et justifient par cela le fait qu’elles restent figées. Pourtant sur ce coup là c’est bien la situation inverses qui se produit puisque uber est celui qui RÉAJUSTE les prix.
Pourquoi ne pas suivre ?!?

3/ Cette méthode ne risque t’elle pas d’être contre-productive pour les plateformes qui la mettent en pratiques et ne peut elle pas expliquer le nombre réduits de chauffeurs dont elles disposent et y voir un lien de cause à effet ?
Juste ca driverzonard @driverzonard uber réajuste les prix?? On doit pas avoir les mêmes algorithmes ou appli parce que moi uber ne reajuste jamais les prix a la hausse depuis au moins un an par contre a la baisse OUI et d'ailleurs si t'enlève un S a baisse il reste ce que uber nous fait depuis le passage au prix fixe..😂
Bref autre débat je crois...
 


TeddyP

Zoneur Vérifié
HEETCH
APPLI
15 Février 2015
128
125
Localité
Paris
Il y a 2 manières de le voir. On peut aussi prendre l'exemple d'une plateforme qui a des clients à la recherche d'un artisan (électricien, plombier, etc.). Du coup, elle propose des devis à un réseau d'indépendants pour des missions forfaitaires. Si l'artisan accepte le devis et le prix pour la prestation de 2h, le prix ne change pas si, au final, la prestation a pris 1h50 ou 2h10.

Je ne dis pas que c'est mieux ou moins bien, je dis juste que certains métiers fonctionnent au temps horaire, d'autres au forfait.

Pourquoi les plateformes fonctionnent-elles au forfait ?

1) C'est plus sécurisant pour le passager. Il sait combien il va payer, il est détendu dans la voiture et n'a pas à surveiller le chemin.
2) C'est une grosse différentiation par rapport aux taxis : on sait que pas mal de clients des taxis se plaignent des chauffeurs qui ne prennent pas le chemin le plus court, etc.
3) C'est compliqué de déterminer quand, si le temps s'allonge, c'est de la faute de la circulation ou du chauffeur.

Néanmoins, je comprends bien entendu que certains chauffeurs préfèrent le réel au forfait. Uber le fait, d'autres suivront peut-être.
Il y a 2 manières de le faire :

a) Le passager et le chauffeur sont au réel : le passager ne sait donc plus combien il va payer. Je pense que c'est perdre un argument commercial fort des VTC.
b) Le passager est au forfait, le chauffeur au réel. C'est ce que fait Uber. Ca signifie que la commission n'est plus fixe mais variable. Le passager paie 10€. Le chauffeur a 8, 9 ou 10€ dépendamment du temps mis.
Le risque, c'est qu'assez vite, ça aille dans les 2 sens, donc si le chauffeur va plus vite, il n'a que le temps mis, soit par exemple 6€. C'est pour ça qu'Uber avait annoncé réfléchir à une commission variable (entre 1 et 40%). C'est ce qu'ils font dans certains pays.

Est-ce que c'est mieux ou moins bien ? Ca dépend des chauffeurs, certains profitent mieux du forfait, d'autres moins et préfèrent le réel.

Voilà en gros, à mon avis, le sentiment général des plateformes.

Le dernier modèle serait d'avoir le passager et le chauffeur au forfait, mais de dédommager le chauffeur uniquement quand c'est plus long.
On le fait en partie chez Heetch, quand il y a vraiment eu un problème, et c'est peut-être ce qu'a fait Uber en France, mais comme tout système, il a ses limites.
Chaque plateforme a une commission moyenne pour atteindre son seuil de rentabilité (15% chez nous, 25% chez Uber), donc s'il y a un effort fait ici, il sera récupéré ailleurs. Ca peut être via la commission, ça peut être via l'augmentation des prix côté passagers, mais ça se répercute généralement quelque part.
 
  • J'aime
Réactions: 1 utilisateur


Altro

Zoneur Reconnu
VTC
UBER
KAPTEN
HEETCH
11 Mars 2020
420
408
Localité
Paris
Et le modèle de l'étalage et de l'embrouillage a la sauce uber communication suppositoire pour détruire les taxis tout en se servant des failles de la technologie pour écraser les VTC en les sanctionnant de ne plus pouvoir gagner leur vie , le connaissez vous TeddyP @TeddyP ???
#cupidité/hypocrisie
 


driverzonard

« Je fais ma part... »
VTC
UBER
KAPTEN
12 Décembre 2019
1 582
2 188
Localité
Paris
TeddyP @TeddyP
Je viens de finir ma journée. J’ai usé de la gomme sur le bitume parisien :cool:

Pour une meilleure lecture, je ai respecté votre schéma pour mes réponses. En fin de post je donne mon point de vue.


Je ne suis pas certain que la comparaison avec les artisans soit pertinente :
- Ils ont la maîtrise des prix de la prestation proposée,
- Très souvent ce sont eux qui proposent les tarifs (appel d’offre, devis),
- Leur tarifs incluent d’éventuelles complications,
Et quand bien même dans la pire des hypothèses ils viendraient à être retardé sur un chantier, ils ne perdraient que le temps supplémentaire passé.

Les chauffeurs VTC contrairement à ces artisans ont :
- des prix imposés/subis
- une perte sur 3 points en cas de complication (temps, carburant, usure véhicule)

1) Le client peut très bien être averti d’un prix qui se situerai dans une fourchette, ça le rassurerait également. D’ailleurs uber calcule de la sorte et nous prouve que ça fonctionne puisque les clients leur accordent confiance.
2) Pour les chauffeurs qui n’emprunteraient pas les chemins les plus courts, il me semble que l’itinéraire apparaît en temps réel sur l’appli passager et qu’il peut le vérifier non ?!?
3) Si la plateforme a accès au récapitulatif de la course, la vérification est simple et rapide.

- Je ne pense pas que ce soit « certains » chauffeurs qui préfèrent le réel, mais la quasi totalité. Sauf bien entendu ceux qui seraient fâchés avec les règles élémentaires de calculs...

a) avec la fourchette de prix il saura combien il paiera.
b) Ce point mérite plus d’explication, je n’ai pas compris votre histoire de commission variable d’uber. La seule com’ qui soit variable chez uber est celle du pool. En fonction du nombre de passagers embarqués.
Pour celle de 1 à 40% qu’uber pratique à l’étranger, il est possible que ce modèle soit importé en France. Cela lui permettra de contourner la loi LOM et inciter les chauffeurs à accepter les petites courses. Cette commission serait variable en fonction de la course (grosse course = petite com’ et petite course = grosse com’)
Par contre, pour que le chauffeur gagne du temps sur les estimations de waze, il a intérêt à prendre des risques inconsidérés et jouer avec sa sécurité et celle des passagers. Je ne pense pas que cela fasse partie de vos attentes. Et même s’il parvient à « gruger » waze ce ne serait que quelques minutes de grappillées (quelques cts d’euros). Contrairement aux complications qui elles allongent considérablement la durée et la distance.

Le dédommagement n’est pas à votre portée. Comment dédommager un chauffeur qui serait lésé suite à un parcours avec complications, alors que le montant est supérieur à votre commission ?!?

Mon point de vue :

Les 2 gagnants avec les tarifs au forfait sont :

- les clients : la certitude du prix garanti quoiqu’il se passe.
- les plateformes : propose un prix bas lors de la simulation et peuvent de ce fait rivaliser avec le géant du secteur sans prendre de risque en cas de difficulté puisque leur commission est FIXE.

Quant au chauffeur, il est le grand perdant de l’histoire. Il en faut bien un... tout le monde ne peut pas gagner...
Il investit dans le véhicule, carburant et fournit sa transpiration, pour au final se retrouver être amputé financièrement en cas de difficultés. Le forfait a montré toutes ses lacunes lors des grève. Certains chauffeurs mettaient 3h pour se rendre à l’aéroport et le tout payé 40€. Les taxis l’ont d’ailleurs supprimé pendant cette même période. Si ce système était bon et avantageux pour les chauffeurs, nul doute que les taxis l’auraient conservé et que les VTC ne l’aurait pas boycotté.

Nous sommes des professionnels du transport, on ne doit pas s’amuser à chercher une fève dans une galette des rois et espérer tomber sur LA course :
Petite ou grande, CHAQUE COURSE DOIT ÊTRE RENTABLE !!

Les prix sont déjà très justes et ne prennent pas en compte un possible retour à vide, alors si on doit en plus faire prendre le risque aux chauffeurs des conditions de circulation...
Messages Fusionnés

Altro @Altro
uber réajuste les prix??
De mon côté oui.
Messages Fusionnés

Erratum :
Cette commission serait variable en fonction de la course (grosse course = grosse com’ et petite course = petite com’)
 
Dernière édition:
  • J'aime
  • J'adore
Réactions: 2 utilisateurs


2019findugame

Membre
VTC
20 Janvier 2018
38
54
Localité
Paris
Il y a 2 manières de le voir. On peut aussi prendre l'exemple d'une plateforme qui a des clients à la recherche d'un artisan (électricien, plombier, etc.). Du coup, elle propose des devis à un réseau d'indépendants pour des missions forfaitaires. Si l'artisan accepte le devis et le prix pour la prestation de 2h, le prix ne change pas si, au final, la prestation a pris 1h50 ou 2h10.

Je ne dis pas que c'est mieux ou moins bien, je dis juste que certains métiers fonctionnent au temps horaire, d'autres au forfait.

Pourquoi les plateformes fonctionnent-elles au forfait ?

1) C'est plus sécurisant pour le passager. Il sait combien il va payer, il est détendu dans la voiture et n'a pas à surveiller le chemin.
2) C'est une grosse différentiation par rapport aux taxis : on sait que pas mal de clients des taxis se plaignent des chauffeurs qui ne prennent pas le chemin le plus court, etc.
3) C'est compliqué de déterminer quand, si le temps s'allonge, c'est de la faute de la circulation ou du chauffeur.

Néanmoins, je comprends bien entendu que certains chauffeurs préfèrent le réel au forfait. Uber le fait, d'autres suivront peut-être.
Il y a 2 manières de le faire :

a) Le passager et le chauffeur sont au réel : le passager ne sait donc plus combien il va payer. Je pense que c'est perdre un argument commercial fort des VTC.
b) Le passager est au forfait, le chauffeur au réel. C'est ce que fait Uber. Ca signifie que la commission n'est plus fixe mais variable. Le passager paie 10€. Le chauffeur a 8, 9 ou 10€ dépendamment du temps mis.
Le risque, c'est qu'assez vite, ça aille dans les 2 sens, donc si le chauffeur va plus vite, il n'a que le temps mis, soit par exemple 6€. C'est pour ça qu'Uber avait annoncé réfléchir à une commission variable (entre 1 et 40%). C'est ce qu'ils font dans certains pays.

Est-ce que c'est mieux ou moins bien ? Ca dépend des chauffeurs, certains profitent mieux du forfait, d'autres moins et préfèrent le réel.

Voilà en gros, à mon avis, le sentiment général des plateformes.

Le dernier modèle serait d'avoir le passager et le chauffeur au forfait, mais de dédommager le chauffeur uniquement quand c'est plus long.
On le fait en partie chez Heetch, quand il y a vraiment eu un problème, et c'est peut-être ce qu'a fait Uber en France, mais comme tout système, il a ses limites.
Chaque plateforme a une commission moyenne pour atteindre son seuil de rentabilité (15% chez nous, 25% chez Uber), donc s'il y a un effort fait ici, il sera récupéré ailleurs. Ca peut être via la commission, ça peut être via l'augmentation des prix côté passagers, mais ça se répercute généralement quelque part.
Bonjour teddy

Je voudrai juste vous faire comprendre une chose.

Le taxi a le forfait quand sa l arrange (pour paris)sinon certains clients payeraient à peine 30 euro pour Paris

Ensuite le taxi a le tarif A B C(tarif variable) selon l heure(jour/nuit/férié). la banlieu la ou le tarif est plus chère parce que moins de chance de prendre une course.

Nous on a quoi avec vos applications.

Vs estimez des courses en ne calculant pas avec waze.exemple Google map 30 minutes Waze 42 min et c est comme ça sur chaque course et chaque application.

Je suis dsl si il y a du trafic mais ce n est pas moi qui ai besoin d une voiture,mais bien le client qui n a pas de permis, pas de voiture, pas d assurance, pas de gazole,pas d entretien,pas de charge a payé.

Donc c est bien au client de payer son detour et non à moi de supporter ça.ou alors le.client paye la moitier du detour et vs application prenez l autre moitier a votre charge.

Ensuite pour les course non rémunératrice ou trop éloigner.

Pourquoi ne pas garantir au chauffeur apres 3-4 petites courses effectuer une course à 40 net(vs ne pouvez plus le faire .vs avez tellement habituer vos client à payer 6 euros que maintenant des qu il en paye 15 c est exorbitant pour eux)alors qu au début d Uber la course était à 15 brut

Pour les courses trop éloigner exemple au-dessus de 4 km pourquoi ne pas proposer au client de payer 1 euros du km d approche (exemple 10km).

Soit il paye 10 euros en plus soit il patiente que quelqu un soit plus pret on pourrait mettre ce système en place au-dessus de 4 km et 10 min d approche..

On y gagnerait tous vous le client et le chauffeur.en général votre clientèle se déplace souvent à 2 voir à 4.sa ne serait pas un problème.

Le truc faudrait qu Uber fasse de mm

Maintenant moi j ai une vrai question avez vs déjà essayer de passer une journée avec un chauffeur?.faites le vs en trouverez de très bon sur ce forum.

Levez vous monter en voiture passer 12h de jour pour voir le trafic et de nuit pour voir l etat votre clientèle.voyer les dépenses a la journée (café clop carburant gazole nourriture)

Et pour finir j ai pris un client Uber hier soir ds le 91 un petit trajet de 10 km et le monsieur me dit que ça fait 2 ans qu il prend ce trajet et que le prix baisse sans arrêt.

D aprzs lui avant c etait 22 puis 18 puis 16 et aujourd'hui 12 a ce rythme la c est la faillite pour ns

Mm un ami si je vais le chercher a 1h du matin minimum il met 10 euros de gazole et je suis gentille quand je dis 10

Et nous faudrait qu on va chercher des inconnus pour 4.5 net il y a un moment où faut arrêtez de prendre les chauffeurs pour des cons

Soit arranger vs entre heetch Uber et les taxi pour un prix minimum de 10 euros net

Soit toutes vos course non rentables pour être poli seront systématiquement annulez refuser

Voilà en espérant que vs passiez le pas et aller voir la vie d un chauffeur ce que c est réellement
 
  • J'aime
  • J'adore
Réactions: 1 utilisateurs


Picasso

Zoneur Vérifié
VTC
BOLT
UBER
HEETCH
3 Juin 2019
162
126
Localité
Paris
Sinon pour donner plus de précisions sur le contexte réglementaire :
- La loi a bien été votée, mais pas le décret d'application n'est pas encore sorti.
- Les applications n'ont donc pas encore l'obligation de le faire, raison pour laquelle ça traîne.
- On estime que le décret sortira à l'automne, d'où l'annonce d'Uber.
- Les autres applications feront de même, non pas car elles suivront Uber mais simplement la loi.
- Heetch le fait déjà sous conditions (30% d'acceptation), car sans cette condition, on ne tient pas face aux concurrents qui ne font rien.


C'est une bonne chose pour les chauffeurs, mais 2 réserves néanmoins :

1. On a testé de le faire sans conditions, le service devenait non fiable. En gros, les passagers avaient un chauffeur une fois sur deux car les chauffeurs sélectionnent fortement les trajets. Dans ces conditions, les passagers se détournent du VTC et des applis, probablement vers les taxis (qui eux ont l'obligation en théorie de faire le trajet), et le marché se rétrécit.
On peut penser que si les prix augmentent, on n'a plus ce problème, mais pas vraiment en fait, car pendant le surge, on avait le même souci.

Donc c'est une bonne chose pour les chauffeurs sur le papier, mais si les plateformes n'arrivent pas, avec les chauffeurs, à proposer un service fiable, tout le monde en souffrira.

Vu la période, il est probable que certains chauffeurs seront moins sélectifs (car il y a moins de trajets), donc ça va atténuer cet effet.

2. Les plateformes vont donc essayer de favoriser les chauffeurs qui acceptent beaucoup d'une manière ou d'une autre (commission, priorité sur les trajets, etc.).

Donc il faudra, en tant que chauffeurs, exiger de la transparence sur les règles de l'algorithme car il y a un danger, à mon sens, pour les chauffeurs autrement.


A+
Salut moi j'ai une solution pour les petit trajet garder son portefeuille client
C'est simple pas de commission en dessous de 10 € et pas de notation aussi comme ça tout le monde il est content
 
  • J'aime
Réactions: 1 utilisateur



Sponsors

Twitter Uberzone