Uber Dans l'enfer des livreurs à vélo UBEREATS...HUUMM ! mème combat que les VTC




U

User_13993

Invité
#2
Je n'ai pas regardé en entier mais je me suis arrêté à certains moments et ils ont des revenus similaires à ceux des VTC, en plus ils doivent être en meilleur forme que nous think

A propos des ventes/échanges de données je me positionne en tant que client Uber Eats/Deliveroo et la semaine dernière j'ai commandé plusieurs fois des
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.
, parceque j'adore ça ("Le New Cambodge" rue de Wattignies mince, une tuerie) et bien tout à l'heure sur Facebook je reçois une proposition avec juste une image de Bo bun en me demandant si je souhaitais recevoir des pubs de ce type. Bon, on s'en fout de ma life mais donc ils se font chier pendant 2 semaines à trouver un pigeon qui bouffe, qui loue une voiture, qui fait ses courses en ligne, qui cherche un vol pas cher ou des canards vibrants etc puis ils envoient une pub que tu peux bloquer immédiatement et donc tu les renvoies dans leur m..... à chercher plein de pigeons. Il n'y a rien de dramatique pour mettre une musique si tragique dans le reportage lol
Tous les sites/applications récoltent des données et ce ne sont que des données, rien de plus. C'est pour des statistiques en général. Là ils savent qu'un utilisateur avec un identifiant a commandé 3 fois des Bo buns en 1 semaine, waouw c'est la trouvaille du siècle ils ont sans doute sabré le champagne mais aujourd'hui j'ai commandé une pizza, putain j'ai foiré leurs plans !

Après pour ceux qui commandent des stupéfiants, des kalashs en ivoire ou Fiat 500 en diamant ça se passe autrement et là la musique tragique s'impose lalalalere

Mais se défoncer à la citronnelle ou déposer un client à l'aéroport ça n'apporte rien d'interressant, sauf pour les mesquineries de certaines applis lol:
 


fabien999

fabien999

Zoneur Averti
11 Mars 2016
572
285
Lieu
Marseille
#3
" j'ai commandé une pizza, putain j'ai foiré leurs plans ! "

ptdrptdrptdrptdr
 


P

player59

Zoneur Reconnu
VTC
UBER
21 Aout 2016
346
171
Lieu
Lille
#4
Le syndicat dit une chose très juste quand il dit Uber doit avoir beaucoup de chauffeurs afin de répondre à la demande pour qu’il Puissent lever des fonds!
Sans les 120000 chauffeurs qu’ils veulent atteindre le projet peut tomber à l’eau notamment la voiture autonome!
Donc fausse carte VTC faux compte et tout le tralala il s’en foute il leur faut de la masse!
Moi je suis convaincu qu’Uber Va mourrir très bientôt!!
 


Abdelou

Abdelou

Zoneur Reconnu
29 Novembre 2014
490
235
Lieu
Paris
#5
Bonsoir à tous.
Il faut regarder en entier.
C'est le meme fonctionnement que Uber et les autres pour le VTC.
 


taxidriver

taxidriver

Maître Zoneur
VTC
UBER
21 Avril 2018
1 501
523
Lieu
Paris
#6
" En fait, on a tendance à voir le triptique suivant : un client (le restaurateur) fait appel au prestataire de service Uber, pour lui fournir un intermédiaire nécessaire à la tâche (le livreur). Dans ce modèle, Uber est donc le donneur d'ordre, le restaurateur le client, et le coursier l'intermédiaire commissionné. Dans ce cas, sur une course de 10 euros, Uber reverserait 7,50 euros de commission au livreur. Ainsi le livreur, lors de ces déclarations Urssaf, ne déclarerait que les 7,50 euros gagnés. Mais la magie du statut d'auto-entrepreneur qu'Uber impose change tout. Uber n'est pas le donneur d'ordre, mais est en fait l'intermédiaire commissioné qui met en relation le client (le restaurateur) avec le donneur d'ordre (le coursier). Juridiquement ça change tout. Dans ce modèle, fiscalement le coursier devient le "patron" d'Uber. La course à 10 euros est alors censée être payé par le client au coursier, et ensuite le coursier reverse 2,50 euros de commission à Uber. Le coursier étant alors considéré comme le donneur d'ordre, doit déclarer et payer les taxes sur l'ensemble du montant de la course pourtant défini par Uber, tout en incluant la commission Uber alors qu'il ne voit pourtant jamais passé cet argent dans ses comptes de société ni ne fixe jamais aucun prix. Uber facture aux clients (les restaurateurs) non pas en son nom, mais au nom de chacun des coursiers, puisqu'il les oblige à fournir un Kbis et un numéro Siret pour pouvoir travailler. En fait, littéralement, grâce au statut d'auto-entrepreneur, Uber fait payer ses taxes sur ses bénéfices par leurs coursiers. C'est même plus de l'évasion fiscale de masse, c'est carrément "On fait payer nos taxes par nos coursiers, et tout ceci de manière parfaitement légale". Franchement les avocats fiscalistes d'Uber, moi je dis chapeau. Du grand art !
 


AZF

AZF

La passion du VTC
MODO
VTC
UBER
HEETCH
14 Decembre 2016
1 682
633
Lieu
Paris
#7
taxidriver @taxidriver
tu as ecrit un pavé, ma foi trés interéssant et relatant d'une maniere compréhensible le fonctionnement tordu de Uber et consorts concernant la TVA

mais pour le bonheur de tous pourrais-tu juste aéré ton texte pour que cela soit plus lisible par d'autres !;)
 


Abdelou

Abdelou

Zoneur Reconnu
29 Novembre 2014
490
235
Lieu
Paris
#8
un client fait appel a Uber, pour lui fournir un livreur. Dans ce modèle, Uber est donc le donneur d'ordre, le restaurateur le client, et le coursier l'intermédiaire

commissionné. Dans ce cas, sur une course de 10 euros, Uber reverserait 7,50 euros de commission au livreur. Ainsi le livreur, lors de ces déclarations

Urssaf, ne déclarerait que les 7,50 euros gagnés. Mais la magie du statut d'auto-entrepreneur qu'Uber impose change tout. Uber n'est pas le donneur d'ordre,

mais est en fait l'intermédiaire commissioné qui met en relation le client avec le donneur d'ordre

.La course à 10 euros est alors censée être payé par le client au coursier, et ensuite le coursier reverse 2,50 euros de commission à Uber. Le coursier étant

alors considéré comme le donneur d'ordre, doit déclarer et payer les taxes sur l'ensemble du montant de la course pourtant défini par Uber, tout en incluant

la commission Uber alors qu'il ne voit pourtant jamais passé cet argent dans ses comptes de société ni ne fixe jamais aucun prix. Uber facture aux clients

non pas en son nom, mais au nom de chacun des coursiers,

On fait payer nos taxes par nos coursiers, et tout ceci de manière parfaitement légale".


il suffit de mettre VTC à la place de coursier, et le texte s'adapte à cette profession. difficile de faire plus court, car il est pédagogique, ce pavé.

monsieur legifisc @legifisc ?
 


taxidriver

taxidriver

Maître Zoneur
VTC
UBER
21 Avril 2018
1 501
523
Lieu
Paris
#9
taxidriver @taxidriver
tu as ecrit un pavé, ma foi trés interéssant et relatant d'une maniere compréhensible le fonctionnement tordu de Uber et consorts concernant la TVA

mais pour le bonheur de tous pourrais-tu juste aéré ton texte pour que cela soit plus lisible par d'autres !;)
ça n'est pas de moi ptdr je pensais que vous l'auriez compris avec le symbole des guillemets ...
 




Top Membres du Mois
  • ronin92
    ronin92
    43
    74
    1
    73
  • Kuikui
    Kuikui
    44
    69
    0
    69
  • Tugal
    Tugal
    24
    61
    0
    61
  • Helia
    Helia
    77
    62
    2
    60
  • pedro92
    pedro92
    40
    50
    1
    49

Twitter Uberzone