Kapten Après le rachat par Daimler, les fondateurs de Kapten quittent la plateforme de VTC

  • Auteur de la discussion AZF
  • Date de début

AZF

AZF

La passion du VTC
MODO
VTC
BOLT
UBER
LECAB
14 Decembre 2016
1 056
410
Lieu
Paris
#1
C’est une nouvelle page qui se tourne au sein de Kapten. Après avoir créé puis développé la société pendant huit ans, les trois fondateurs de la plateforme française de VTC s’apprêtent à quitter l’entreprise.
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.
, actuel CEO de Kapten, ainsi que Othmane Bouhlal et Omar Benmoussa, ses associés, mettront un terme à leur aventure commune dans la société cet été. Yan Hascoët laissera les rênes de l’entreprise à Sébastien Oebel, tout droit venu de Londres où il était présent depuis 2015 pour Amazon. Son profil franco-allemand, utile pour les relations avec Daimler, et son expérience dans le conseil (McKinsey), dans l’écosystème start-up (Home24) et dans un poids lourd comme Amazon ont pesé dans la balance. Ce dernier prendra ses fonctions à la tête de Kapten le 1er septembre prochain.

Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.


Le départ des fondateurs de la plateforme de VTC n’est pas une surprise, dans la mesure où Kapten avait basculé sous pavillon allemand en décembre 2017 avec le rachat de la société par Daimler. L’avenir de l’automobile ne passant plus par l’achat de voitures, les constructeurs se sont engagés ces dernières années dans une guerre 2.0 dans les nouvelles mobilités. Et Daimler compte bien faire figure de leader en la matière… Le constructeur allemand s’est d’ailleurs allié avec son compatriote BMW pour mettre en commun leurs services de mobilité (auto partage, VTC, parking, voitures électriques et autonomes…) et ainsi mieux concurrencer des mastodontes comme Uber.
Londres, plus grand marché d’Europe, en guise de point d’orgue

Première étape de la montée en puissance de Kapten, feu Chauffeur Privé, le rachat par Daimler a permis à la société de dessiner les contours de son expansion internationale. Celle-ci a débuté à Lisbonne en septembre 2018. Faisant office de test grandeur nature, l’expérience dans la capitale portugaise a amené l’état-major à revoir l’identité de la marque avant de poursuivre son expansion internationale. Cela s’est traduit par un nouveau nom, Kapten, dévoilé début février pour porter une vision plus européenne de la plateforme.

Dans la foulée, la société a déployé son service à Genève avant de s’attaquer au marché le plus important et le plus stratégique en Europe, à savoir Londres. Kapten a débarqué le mois dernier dans la capitale britannique après avoir décroché une licence d’exploitation auprès de Transport for London (TfL), la régie des transports en commun londoniens qui avait donné bien du fil à retordre à Uber. Sur ce marché trois fois supérieur à celui de Paris, avec 50 000 chauffeurs en activité et des millions d’utilisateurs réguliers, Kapten espère séduire 1,5 million d’utilisateurs. Contactée par nos soins, la plateforme indique que le volume d’activité dans la capitale britannique sera équivalent à celui de Paris «d’ici quelques semaines».

Pour Yan Hascoët, Londres représentait la conclusion logique de son parcours au sein de Kapten. «Le développement de l’activité à Londres était le dernier chapitre de mon aventure Kapten, mais grâce au talent des équipes et au soutien des actionnaires, je suis sûr que l’entreprise continuera à se développer encore plus vite dans le futur», a indiqué Yan Hascoët. A ce jour, la plateforme revendique plus de 2 millions de clients et 22 000 chauffeurs partenaires. A l’horizon 2020, Kapten vise une présence dans 15 villes européennes pour atteindre les 10 millions d’utilisateurs et les 70 000 chauffeurs partenaires. Une progression qui doit permettre à l’entreprise de passer d’un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros l’an passé à 700 millions d’euros de revenus l’an prochain.
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.
 


Seals

Seals

Zoneur Vérifié
ALLOCAB
29 Janvier 2017
192
67
Lieu
Paris
#2
C’est une nouvelle page qui se tourne au sein de Kapten. Après avoir créé puis développé la société pendant huit ans, les trois fondateurs de la plateforme française de VTC s’apprêtent à quitter l’entreprise.
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.
, actuel CEO de Kapten, ainsi que Othmane Bouhlal et Omar Benmoussa, ses associés, mettront un terme à leur aventure commune dans la société cet été. Yan Hascoët laissera les rênes de l’entreprise à Sébastien Oebel, tout droit venu de Londres où il était présent depuis 2015 pour Amazon. Son profil franco-allemand, utile pour les relations avec Daimler, et son expérience dans le conseil (McKinsey), dans l’écosystème start-up (Home24) et dans un poids lourd comme Amazon ont pesé dans la balance. Ce dernier prendra ses fonctions à la tête de Kapten le 1er septembre prochain.

Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.


Le départ des fondateurs de la plateforme de VTC n’est pas une surprise, dans la mesure où Kapten avait basculé sous pavillon allemand en décembre 2017 avec le rachat de la société par Daimler. L’avenir de l’automobile ne passant plus par l’achat de voitures, les constructeurs se sont engagés ces dernières années dans une guerre 2.0 dans les nouvelles mobilités. Et Daimler compte bien faire figure de leader en la matière… Le constructeur allemand s’est d’ailleurs allié avec son compatriote BMW pour mettre en commun leurs services de mobilité (auto partage, VTC, parking, voitures électriques et autonomes…) et ainsi mieux concurrencer des mastodontes comme Uber.
Londres, plus grand marché d’Europe, en guise de point d’orgue

Première étape de la montée en puissance de Kapten, feu Chauffeur Privé, le rachat par Daimler a permis à la société de dessiner les contours de son expansion internationale. Celle-ci a débuté à Lisbonne en septembre 2018. Faisant office de test grandeur nature, l’expérience dans la capitale portugaise a amené l’état-major à revoir l’identité de la marque avant de poursuivre son expansion internationale. Cela s’est traduit par un nouveau nom, Kapten, dévoilé début février pour porter une vision plus européenne de la plateforme.

Dans la foulée, la société a déployé son service à Genève avant de s’attaquer au marché le plus important et le plus stratégique en Europe, à savoir Londres. Kapten a débarqué le mois dernier dans la capitale britannique après avoir décroché une licence d’exploitation auprès de Transport for London (TfL), la régie des transports en commun londoniens qui avait donné bien du fil à retordre à Uber. Sur ce marché trois fois supérieur à celui de Paris, avec 50 000 chauffeurs en activité et des millions d’utilisateurs réguliers, Kapten espère séduire 1,5 million d’utilisateurs. Contactée par nos soins, la plateforme indique que le volume d’activité dans la capitale britannique sera équivalent à celui de Paris «d’ici quelques semaines».

Pour Yan Hascoët, Londres représentait la conclusion logique de son parcours au sein de Kapten. «Le développement de l’activité à Londres était le dernier chapitre de mon aventure Kapten, mais grâce au talent des équipes et au soutien des actionnaires, je suis sûr que l’entreprise continuera à se développer encore plus vite dans le futur», a indiqué Yan Hascoët. A ce jour, la plateforme revendique plus de 2 millions de clients et 22 000 chauffeurs partenaires. A l’horizon 2020, Kapten vise une présence dans 15 villes européennes pour atteindre les 10 millions d’utilisateurs et les 70 000 chauffeurs partenaires. Une progression qui doit permettre à l’entreprise de passer d’un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros l’an passé à 700 millions d’euros de revenus l’an prochain.
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.

Au revoir et Adieux ils on pris leur fric comme toutes les Sart Up donc Buenna Ventura Kapten a moyen terme déposera le bilan vu la déchéance des tarifs et les clandestins .
 


Jojo232

Jojo232

Zoneur Averti
VTC
UBER
LECAB
8 Janvier 2018
625
201
Lieu
Paris
#3
Ils sentent tous le vent tourné oui ...
 


Top Membres du Mois
LECAB
  • Habs
    Habs
    23
    78
    0
    78
  • Kuikui
    Kuikui
    55
    42
    0
    42
  • V40
    V40
    52
    39
    0
    39
  • ¥€$-i
    ¥€$-i
    39
    39
    2
    37
  • Tugal
    Tugal
    8
    33
    0
    33

Partenaires

Twitter Uberzone