Fausses cartes VTC et maintenant fausse licence taxi, l'escroc doit rembourser 167 000 €

  • Auteur de la discussion AZF
  • Date de début

AZF

AZF

La passion du VTC
MODO
VTC
UBER
HEETCH
14 Decembre 2016
1 239
473
Lieu
Paris
#1
Un homme de 43 ans vient d'être condamné en appel à rembourser 167 000 € à Jean Candel. Il lui avait vendu en 2014 une fausse licence de taxi pour 135 000 €.

Cinq ans de combat devant les tribunaux et une décision qui tombe enfin. Jean Candel, 68 ans, ne cache pas sa satisfaction. «La justice est bien faite mais elle est longue. Elle vient enfin de condamner cet escroc en appel à restituer le prix de la licence ainsi que les frais soit 167 500 €».
Tout démarre en avril 2014, lorsque le jeune retraité s'ennuie et décide reprendre une activité d'artisan taxi. Il conclut l'affaire avec un certain Philippe F. «Il m'a vendu sa licence pour 135 000 €.» Jean Candel commence à exercer lorsque la préfecture le contacte et lui dit de tout arrêter, que son dossier a reçu un avis défavorable. Et pour cause, «il exerçait la profession illégalement, sans être propriétaire de cette licence. Il en était locataire et le savait pertinemment. La vraie propriétaire, en proie à des problèmes de santé, ne s'en occupait pas.»

1551445077311.png
Jean Candel a obtenu gain de cause.

135 000 € partis en fumée et la colère d'avoir été floué. «C'est un gros escroc. Le temps de la procédure, il a organisé son insolvabilité. Il n'a plus de compte bancaire. Lorsque l'huissier est allé le voir, il a proposé de rembourser 200 € par mois. À ce rythme, il y en a pour 40 ans !»
«On ne dort plus»
Jean Candel ne sait plus vers qui se tourner pour recouvrer son argent mais surtout il prévient : «Il a 43 ans et s'occupe d'un salon de coiffure dans la vallée de la Lèze. Il peut encore escroquer des personnes.»
Décidé à devenir taxi, Jean Candel a contracté un crédit pour acheter une autre licence. Il exerce, depuis, à Montrabé où il est installé. «Je dois continuer à travailler pour payer mes frais, décrit-il. Mais la valeur de cette licence, j'ai l'impression que je ne l'aurai jamais.»
L'artisan taxi espère que celui qui l'a escroqué ne s'en prendra à personne d'autre. «Je suis fatigué, usé. Quand vous travaillez pendant des années pour qu'un individu vous vole grâce à un mensonge, c'est écœurant. Ave ma femme, on ne dort plus.»
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.
 


Loiseau99

Loiseau99

Zoneur Averti
VTC
UBER
HEETCH
22 Mai 2017
777
363
Lieu
Paris
#2
Un homme de 43 ans vient d'être condamné en appel à rembourser 167 000 € à Jean Candel. Il lui avait vendu en 2014 une fausse licence de taxi pour 135 000 €.

Cinq ans de combat devant les tribunaux et une décision qui tombe enfin. Jean Candel, 68 ans, ne cache pas sa satisfaction. «La justice est bien faite mais elle est longue. Elle vient enfin de condamner cet escroc en appel à restituer le prix de la licence ainsi que les frais soit 167 500 €».
Tout démarre en avril 2014, lorsque le jeune retraité s'ennuie et décide reprendre une activité d'artisan taxi. Il conclut l'affaire avec un certain Philippe F. «Il m'a vendu sa licence pour 135 000 €.» Jean Candel commence à exercer lorsque la préfecture le contacte et lui dit de tout arrêter, que son dossier a reçu un avis défavorable. Et pour cause, «il exerçait la profession illégalement, sans être propriétaire de cette licence. Il en était locataire et le savait pertinemment. La vraie propriétaire, en proie à des problèmes de santé, ne s'en occupait pas.»

Afficher la pièce jointe 5601
Jean Candel a obtenu gain de cause.

135 000 € partis en fumée et la colère d'avoir été floué. «C'est un gros escroc. Le temps de la procédure, il a organisé son insolvabilité. Il n'a plus de compte bancaire. Lorsque l'huissier est allé le voir, il a proposé de rembourser 200 € par mois. À ce rythme, il y en a pour 40 ans !»
«On ne dort plus»
Jean Candel ne sait plus vers qui se tourner pour recouvrer son argent mais surtout il prévient : «Il a 43 ans et s'occupe d'un salon de coiffure dans la vallée de la Lèze. Il peut encore escroquer des personnes.»
Décidé à devenir taxi, Jean Candel a contracté un crédit pour acheter une autre licence. Il exerce, depuis, à Montrabé où il est installé. «Je dois continuer à travailler pour payer mes frais, décrit-il. Mais la valeur de cette licence, j'ai l'impression que je ne l'aurai jamais.»
L'artisan taxi espère que celui qui l'a escroqué ne s'en prendra à personne d'autre. «Je suis fatigué, usé. Quand vous travaillez pendant des années pour qu'un individu vous vole grâce à un mensonge, c'est écœurant. Ave ma femme, on ne dort plus.»
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.
Ah oui sa rigole pas chez les taxi ...ce n est pas les fausses cartes de 2000 euro
Et j en suis sûr que y en a plein qui bossent avec des fausses licences de taxi sauf qu eux ils s en battent les klaoui car c le taf des flic sa du moment que leur droit sont garantis et qu ils ont pas des courses de 4.50 ....
 


Top Membres du Mois
MARCEL
  • taxidriver
    taxidriver
    58
    81
    0
    81
  • max
    max
    23
    55
    1
    54
  • ronin92
    ronin92
    47
    45
    0
    45
  • AZF
    AZF
    45
    44
    0
    44
  • Loiseau99
    Loiseau99
    27
    45
    1
    44

Partenaires

Twitter Uberzone