Vidéo Est-ce la fin du modèle "Uber" ?


AZF

AZF

La passion du VTC
MODO
VTC
UBER
HEETCH
14 Decembre 2016
1 536
586
Lieu
Paris
#1


Le sénat américain examine une loi visant à requalifier tous les chauffeurs VTC en salariés. Uber et Lyft sont chahutés à Wall Street. La "disruption" portée par la nouvelle économie ne doit pas dynamiter le droit du travail.

Est-ce la fin du "modèle" Uber ? Les sénateurs américains étudient un projet de loi visant à requalifier tous les chauffeurs de VTC en salariés.
On attend une décision imminente du Sénat de Californie mais si cette loi passe, c'est la faillite d'Uber.
Car ces plateformes de services type Uber, Lyft ou Deliveroo emploient non pas des salariés mais des indépendants ou des auto-entrepreneurs. Ce qui veut dire moins d'avantage sociaux, pas de vacances, pas de chômage, pas de congés médicaux et pas de syndicat.
En France, on a vu comment le leader de la contestation chez Deliveroo a vu son contrat résilié. Même si, officiellement, ça n'a rien à voir avec le fait qu'il était à la pointe de la contestation cet été.
Avec ce modèle, il y a donc moins d'avantages sociaux pour les travailleurs et moins de charges pour l'entreprise. L'État de Californie estime ainsi qu'il perd plus de six milliards d'euros de taxes chaque année.

Cette révolution Internet venue de Californie a deux visages.
Un premier visage très positif, celui de la technologie. On est tous connecté et c’est très bien.
Et un autre visage, moins reluisant celui-ci, qui repose sur le moins disant social.
Ce projet de loi visant à requalifier tous les chauffeurs de VTC en salarié a-t-il des chances de passer ? Et avec quelle conséquence sur la France ?

Chaque pays à ses lois sociales. En France, il existe une charte de bonne conduite mais qui est jugée insuffisante.
Mais le modèle Uber est fragile. D'ailleurs, la justice requalifie les contrats de travail de chauffeur en salarié car il y a ce que l'on appelle un lien de subordination. C'est Uber le patron, Uber qui fixe les prix et Uber qui peut vous déconnecter ou vous sanctionner. La relation de travail n'est pas équilibrée.
C'est une question fondamentale, est-ce que l'on n'est pas en train de créer une nouveau statut de "sous-salarié" ? Ce débat est en train de s'inviter au cœur de la campagne présidentielle aux États-Unis et pourrait bien rebondir en France.
Vous n'avez pas la permission de voir le lien Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant.
 




P

player59

Zoneur Vérifié
VTC
UBER
21 Aout 2016
288
133
Lieu
Lille
#3
En France si les taxis étaient solidaires comme les taxis espagnols je peux te dire qu’Uber Uber aurait eut beaucoup plus de problèmes car l’etat Aurait pris des mesures directe.
Aujourd’hui je crains que certains gros syndicats de taxis collaborent avec Uber.
Mais c’est certain que Uber ne tiendra pas longtemps encore.
 


H

Hichem93

Zoneur Vérifié
VTC
UBER
3 Juin 2018
185
89
Lieu
Paris
#4
En France si les taxis étaient solidaires comme les taxis espagnols je peux te dire qu’Uber Uber aurait eut beaucoup plus de problèmes car l’etat Aurait pris des mesures directe.
Aujourd’hui je crains que certains gros syndicats de taxis collaborent avec Uber.
Mais c’est certain que Uber ne tiendra pas longtemps encore.
La France c'est pas l'Espagne la guerre taxi / VTC a paris c'est jeune de cité qui avait rien a perdre en voiture de location contre chauffeurs de taxis de 50 ans de moyennes avec 3 crédits sur le dos la bataille était perdu d'avance.
 


Top Membres du Mois
  • F
    Fouadb82
    33
    63
    0
    63
  • AZF
    AZF
    67
    53
    0
    53
  • pp9201
    pp9201
    37
    53
    0
    53
  • Helia
    Helia
    67
    34
    0
    34
  • S
    Shibani
    52
    31
    0
    31

Partenaires

Twitter Uberzone